Devis véranda : comparez gratuitement les meilleures offres !

En quelques minutes, recevez jusqu'à 4 propositions de professionnels de la pose de vérandas. Notre service est entièrement gratuit et ne vous engage à rien. Vous pourrez ainsi comparez les offres et choisir celle qui vous convient.

Obtenez un devis en moins de 3 mn
Sélection des meilleurs artisans près de chez vous

Construire une véranda est un beau projet qui permet d’augmenter la surface de l’habitation et de disposer d’un espace agréable, baigné de lumière. Certes, il s’agit d’un ouvrage qui nécessite un budget non négligeable. Avant de faire chiffrer le coût de construction de la véranda dont on rêve, il est nécessaire de prévoir chaque détail.

Qu’est-ce qui constitue un devis véranda ?

Tous les éléments doivent apparaître dans un devis véranda afin que le futur client puisse parfaitement budgétiser son projet et ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de régler la facture. Parmi les éléments permettant d’établir un devis, l’artisan vérandaliste prend en compte :

  • La superficie de l’ouvrage,
  • La forme de la véranda,
  • Les matériaux utilisés,
  • Les travaux de terrassement et autres,
  • L’isolation,
  • Le type de toiture et de vitrage,
  • Les équipements (luminaires, sanitaires, chauffage, climatisation, placards, rideaux, revêtements de sol, etc.),
  • Le type de terrain, son relief, son état,
  • La pose.

Les spécificités en termes de décoration intérieure/extérieure comptent aussi dans le prix final. De plus, si l’on souhaite s’offrir une véranda sur-mesure, le coût global est bien supérieur à celui d’une véranda standard.

Connaître les avantages/inconvénients des matériaux pour peaufiner son projet de véranda

Le principal matériau qui composera la structure de la véranda doit être choisi en fonction de ses atouts.

  • L’acier/fer forgé : très apprécié pour son incomparable robustesse, ce matériau durable est capable de supporter une toiture massive en tuiles. Il se décline en tous les coloris souhaitables. Mauvais isolant, il nécessite la pose d’une isolation complémentaire. D’autre part, il doit être traité fréquemment avec un antirouille car ce matériau est oxydable. C’est le plus onéreux des matériaux utilisés pour construire une véranda.
  • Le PVC : idéal pour une petite véranda de type classique, il est peu onéreux et s’entretient d’un coup d’éponge. Non adapté en cas de toiture massive, il ne constitue pas non plus une solution d’isolation. Il est peu apprécié sur le plan esthétique.
  • Le bois : matériau noble, durable, parfaitement isolant sur le plan thermique et acoustique convient à tout type de véranda. Assez onéreux, il nécessite un entretien rigoureux et régulier.
  • Le mixte bois/aluminium : excellent isolant grâce au bois et grande robustesse de l’alu. Prix similaire à l’acier.
  • L’aluminium : très abordable au niveau du prix, ce matériau durable, bon isolant, facile à entretenir puisqu’il ne rouille pas, peut être utilisé pour tous les styles de vérandas et se décline dans une large palette de coloris. En revanche, il ne peut porter une toiture massive.
  • Véranda acier : à partir de 2 000 €/M²
  • Véranda PVC : entre 700 € et 1 100 €/M²
  • Véranda bois : de 800 à 1 900 €/M²
  • Véranda aluminium : entre 900 et 1 200 €/M²

Le matériau d’une véranda est l’un des éléments prédominants dans la facture globale.

Quel matériau pour une véranda à toiture massive ?

C’est une question fondamentale puisqu’une véranda peut être couverte par une toiture ultra légère ou par une toiture en tuiles afin d’intégrer esthétiquement la véranda à la maison. Si l’on souhaite faire poser une toiture massive sur sa véranda, il faut opter pour un matériau capable de la supporter à long terme, c’est-à-dire :

  • L’acier ou le fer forgé,
  • Le mixte (bois/alu).

Il est possible d’y intégrer un puits de lumière ou des vitrages haute performance pour une luminosité optimum.

Fourchettes de prix véranda au mètre carré

Voici une fourchette de prix au M² d’une véranda en fonction du matériau principal qui constitue la structure de l’ouvrage.

Pour une véranda mixte, le prix tient compte de la proportion dans laquelle intervient chaque matériau. Il est utile de préciser que tout projet véranda est chiffré en fonction des prestations souhaitées par le client.

Le coût global d’une véranda au M² peut donc être bien supérieur aux prix indiqués précédemment. Ce peut être le cas si l’on souhaite construire une cuisine véranda car ce type d’aménagement implique des travaux de plomberie, d’agencement et un coût non négligeable pour le mobilier et l’électro-ménager. A titre indicatif, une cuisine véranda en acier de 20 M² peut coûter plus de 55 000 €.

Prix de pose véranda par un artisan

Certaines personnes optent pour une véranda en kit puis confient sa pose à un artisan. Le prix de pose véranda est généralement compris entre 30 et 60 €/h.

Quant au prix d’une véranda en kit, il dépend du matériau de la structure, du modèle (classique ou sur-mesure), du style et de la superficie. A titre indicatif, le prix au M² pour du préformaté est compris entre 150 et 400 €. Pour une véranda sur-mesure en kit, il faut compter entre 300 et 600 €/M². On peut donc parfaitement s’offrir :

  • Un modèle standard de 30 M² pour un budget maximum de 12 000 €,
  • Un modèle de gamme supérieure sur-mesure à partir de 18 000 € pour la même superficie.

A ces tarifs, il convient d’ajouter le prix de pose. Il est vivement recommandé de ne pas chercher à faire des économies en posant soi-même une véranda en kit car l’installation de cet ouvrage d’une grande fragilité exige un véritable savoir-faire.

Bien définir son projet pour réduire son budget véranda

Nous l’avons vu, le coût d’une véranda pèse lourd dans le budget. Mieux vaut donc bien imaginer ce que l’on souhaite faire de cet espace habitable supplémentaire pour ne pas dépasser le budget souhaité. Tout doit donc être parfaitement prévu pour ne pas avoir à investir par la suite dans des aménagements oubliés mais indispensables. Ce peut être la climatisation ou le chauffage voire l’isolation par exemple ou bien encore des luminaires intégrés.

Pour ne pas se tromper dans son projet véranda, l’idéal est de noter ou de schématiser ce que l’on souhaite afin de soumettre ses idées à un artisan spécialisé. Certains professionnels établissent des plans en 3D qui permettent à leur client de visualiser leur projet et de mieux se projeter. Ce type de simulation est très utile car le maître d’ouvrage peut ainsi recevoir un chiffrage précis et revenir sur certains détails du projet avant qu’il ne soit trop tard.

Tout prévoir avant le début des travaux est indispensable pour réduire son budget véranda. Une fois finalisé, c’est aussi celui qu’il faut produire à la mairie de la commune au moment de déposer :

  • Soit une demande de permis de construire pour une véranda dont la superficie est au moins égale à 20 M²,
  • Soit une simple déclaration de travaux pour une véranda de moins de 20 M².

Cette réglementation est à vérifier préalablement auprès de la mairie de sa commune car dans certains cas, une déclaration de travaux peut être suffisante pour une véranda de près de 40 M².

Quoiqu’il en soit, s’informer du coût de construction d’une véranda bien en amont est vraiment indispensable pour faire évoluer son projet en fonction du budget que l’on souhaite destiner à cet ouvrage. S’adresser à un vérandaliste est une vraie bonne idée car ce professionnel peut conseiller son client afin que le projet réponde parfaitement aux besoins et aux goûts de ce dernier tout en restant dans une fourchette de prix définie au départ. Mais il faut savoir que la véranda est concernée par la fiscalité puisqu’après sa construction la taxe d’habitation et la taxe foncière risquent d’augmenter. C’est donc à prévoir aussi dans le budget.