Comment lutter contre le salpêtre ?

lutter contre le salpêtre

Apparaissant sur les murs sujets à l’humidité, le salpêtre est à traiter le plus rapidement possible pour éviter que les dégâts ne se propagent sur l’ensemble de la structure tendant ainsi à la fragiliser. Les solutions pour lutter contre ce phénomène sont nombreuses, certaines sont préventives tandis que d’autres sont curatives.

Les causes du salpêtre sur les murs de la maison : le nitrate de potassium

Le salpêtre est un sel minéral qui apparaît au niveau des murs sous forme de couche blanchâtre particulièrement inesthétique. Il colonise surtout la partie basse des murs intérieurs d’une maison qui est victime d’un problème d’humidité. C’est le nitrate de potassium servant à fabriquer les matériaux de construction qui se transforme en ce disgracieux dépôt blanchâtre lorsqu’il est en contact avec de l’oxygène et de l’humidité.

En général, le salpêtre apparaît dans les vieux bâtiments, les caves et autres bâtis anciens. Ne touchant pas les étages supérieurs, il apparaît seulement sur les murs humides du rez-de-chaussée et sa hauteur n’excède pas 1,5m. En règle générale, ce phénomène est surtout causé par un problème de remontées capillaires et d’une ventilation défaillante dans la maison. Il s’accompagne non seulement de la formation de dépôt blanchâtre mais aussi de matière friable, de décollement de plâtre et d’enduit, de formation d’auréoles voire de pourrissement de la maçonnerie. Le salpêtre touche tous les types de supports que ce soit le plâtre, le béton, le ciment ou encore les briques.

Traitement préventif du salpêtre

La prévention est le meilleur remède pour éviter le salpêtre. Dans ce cadre, lutter contre l’humidité qui est la principale cause du problème sera la priorité. La première chose à faire consiste à déterminer le niveau d’hygrométrie de la pièce. Si elle excède les 50%, il va falloir penser à installer un déshumidificateur électrique. Cette mesure est vivement recommandée surtout en période hivernale car la partie basse des murs est généralement plus froide que d’habitude, ce qui favorise l’apparition des remontées capillaires.

Autre astuce : la pose d’un bon système de drainage qui empêche l’infiltration des eaux souterraines. Celui-ci nécessite un entretien régulier. Pensez aussi à l’envelopper d’un film géotextile pour empêcher la prolifération des racines qui pourraient être responsables de l’obturation du dispositif. Par ailleurs, pour inverser la polarité des murs, réaliser une électro-osmose est aussi une solution. Cette technique est efficace pour combattre les remontées capillaires. Dernière méthode et non des moindres : la pose d’une membrane d’étanchéité qui se présente sous forme de polyéthylène haute densité ou en bitume et caoutchouc.

Traitement curatif du salpêtre

Si malheureusement le salpêtre a déjà envahi vos murs, des actions curatives s’imposent en conséquence. Il est primordial d’ôter tous les enduits qui ont été touchés car ils risquent de contaminer le reste de la structure encore saine. La première étape consiste à frotter énergiquement le mur avec une brosse en chiendent. Puis, procédez au lavage avec de l’eau chaude renfermant du savon de Marseille ou du détergent. Passez au rinçage tout en vous assurant que tous les dépôts blanchâtres sont partis. Ensuite, appliquez un enduit de rebouchage pour réparer les éventuelles fissures qui sont apparues sur le mur.

Une fois la structure sèche, il est indispensable d’appliquer un produit anti-salpêtre qui neutralise et change la composition chimique des sels. Lors de la pose du revêtement final, pensez à choisir des papiers peints microporeux qui laissent respirer les murs. Une peinture anti-moisissure, imperméable et bactéricide est conseillée si vous choisissez ce revêtement.

Quel est le tarif d’intervention d’un professionnel pour traiter le salpêtre ?

Pour traiter le salpêtre et l’empêcher d’envahir votre habitation, il convient d’agir vite et au cœur du problème pour en éradiquer la cause. En effet, si vous vous contentez de masquer le salpêtre à base de produits de surface, l’humidité reste présente au sein des murs et poursuit sa progression destructrice.

Le diagnostic humidité

Faire appel à un professionnel pour faire un diagnostic est facultatif, mais vivement conseillé. Il pourra ainsi mesurer, à l’aide d’appareils de qualité, le taux d’humidité et l’expansion de celle-ci au sein de votre habitation. En outre, il peut vous aider à identifier le point d’entrée de l’humidité afin de trouver les solutions adaptées pour traiter à la fois le salpêtre en surface et l’eau présente dans les murs.

Le coût d’un tel diagnostic varie entre 300 et 800 euros en moyenne selon la surface à couvrir.

Assécher les murs humides

Après avoir identifié la source de l’humidité, assécher les murs sera une étape essentielle pour éliminer toute l’eau retenue dans la structure. Pour cela, tout dépend de la surface à couvrir et de la méthode utilisée par le professionnel.

Comptez en moyenne entre 20 et 500 euros par mètre linéaire selon la solution retenue.

Nettoyer et réparer les murs

Le nettoyage et la réparation des murs réalisés par un professionnel vous seront facturés en termes de main d’œuvre et de matériel.

Pour les enduits et les traitements anti-salpêtres à appliquer sur vos murs, comptez entre 20 et 200 euros par mètre linéaire, selon le type de produit traitement utilisé. Ajoutez à cela le coût de la main d’œuvre, qui peut se chiffrer entre 25 et 50 euros par heure selon le professionnel et la région. Bien évidemment, plus la surface à couvrir sera étendue, plus la prestation sera longue et couteuse, d’où l’intérêt d’agir sans attendre.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : xiCRWt

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture

  • Comment détecter l'humidité dans les murs ? Comment détecter l'humidité dans les murs ? En plus d’être nocive pour la santé puisqu’elle est notamment à l’origine des rhumes à répétition, l’humidité coûte cher en travaux de rénovation à cause des dégâts sur les...
  • Cave humide : causes, solutions, traitements et coût Cave humide : causes, solutions, traitements et coût Une cave humide est très désagréable. La pièce a une odeur de renfermé, elle peut se couvrir de moisissures et les affaires qui y sont stockées se détériorent peu à peu.Mais le problème ne...