Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Matériaux > Quels matériaux naturels pour l’isolation de sa maison ?

Quels matériaux naturels pour l’isolation de sa maison ?

Isolation thermique extérieureL’isolation des maisons devient un objectif essentiel pour tous, et particulièrement pour ceux qui sont propriétaires puisqu’en isolant, ils donnent une réelle plus-value à leur bien immobilier. En effet, l’énergie coûte et coûtera de plus en plus cher, il est donc important d’améliorer l’efficacité énergétique et cela concerne la facture de chauffage.

L’objectif de réduire les consommations d’énergie du parc des bâtiments existants devait être d’au moins 38 % d’ici à 2020, selon la loi de programmation du Grenelle de 2009 !

Malheureusement, les résultats ne sont pas au rendez-vous, sans doute à cause d’une mauvaise utilisation des aides de l’État : le crédit d’impôt développement durable ou les éco-prêts à taux zéro ont souvent servi pour des projets qui auraient été faits de toute façon…Rappelons qu’à ce jour, le secteur du bâtiment est à l’origine d’un quart des émissions de gaz à effet de serre et de la moitié de la consommation d’énergie. Alors, il est inutile d’attendre que cela soit imposé, il faut, dès maintenant, que chacun s’interroge sur la rénovation thermique de son bien.

Où se renseigner pour isoler sa maison ?

Tout d’abord, il y a, dans chaque département, des "Espace info énergie" ou "Agence Locale de l’Energie" pilotés par l’ADEME, destinés à renseigner gratuitement les particuliers sur les solutions possibles d’économies d’énergie, en particulier dans leur logement : isolation, changement de chauffage, fenêtres, ventilation, aides... Il faut aller les voir car leurs conseillers techniques sont très compétents. En plus, il existe différentes aides financières pour vous aider à améliorer votre performance énergétique : comme chaque cas est particulier et qu’elles évoluent au fil du temps, ces organismes sont au top de l’actualité pour vous renseigner.

Si une thermographie aérienne a été faite dans votre secteur, vous pourrez la consulter ce qui vous permettra de visualiser les déperditions de chaleur au niveau de la toiture de votre habitation : elle peut représenter jusqu’à 30% des pertes d’énergie d’un logement ! Le reste des pertes énergétiques se répartit entre les murs (25%), l’air renouvelé (20%), les vitres (13%), les sols (7%) et les ponts thermiques (5%)… Alors, il y a du travail d’isolation !

Isoler sa toiture avec des matériaux écologiques

La toiture étant la première cause de gaspillage - et aussi la plus facile à traiter, nous allons voir les différentes alternatives qui existent pour diminuer ces pertes énergétiques, et nous privilégierons les matériaux écologiques : utiliser des matières polluantes pour améliorer l’efficacité énergétique dans un but environnemental serait un comble !

Selon de l’état de la charpente et la nature de la couverture, de l’utilisation ou non des combles et de l’espace restant pour poser l’isolant, le choix des travaux et des techniques va changer. Etant donné que pour réduire les besoins de chauffage, il est essentiel d’isoler au plus près du volume chauffé, voyons ce qu’on va mettre sur le plancher, sous forme de panneaux ou rouleaux ou encore d’isolants en vrac soufflés à l’aide d’un appareillage approprié :

  • les laines minérales (de verre ou de roche),
  • les isolants en plastique alvéolaire (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane, ...)
  • les isolants biosourcés fabriqués à partir de matières premières végétales ou animales, renouvelables, recyclées ou non (fibres de bois, de mouton, chanvre, paille, plume, laine...),

Si les matériaux biosourcés ne peuvent pas être qualifiés de "naturels", car le terme n’a pas grande signification et car, comme pour tout isolant, ils contiennent des additifs ou d’autres matériaux dans des proportions variables, pour le moment encore non biosourcés, ils demeurent malgré tout les plus respectueux de l’environnement. Certains d’entre eux sont très peu transformés (bois non traité...) et sont donc à privilégier.

Choisir des produits certifiés ?

Quoiqu’il en soit, pour une garantie de performance et de qualité, il vous faut exiger un produit ayant une certification délivrée par des organismes indépendants : elle atteste de la conformité des produits à des caractéristiques préétablies. Attention aux labels qui ne relèvent que d’initiatives volontaires privées et au marquage CE qui indique uniquement que l’isolant satisfait aux exigences de la directive européenne des produits de construction (nombreux articles sur le sujet sur Autourdubio.com, le site de l’ecologie et de l’environnement).

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

3 commentaires

Écrit par Ecima le 19/09/2013 à 18h38
Attention, quand on parle d'isolants naturels, on ne peut pas y associer les laines minérales ou les isolants synthétiques connus pour leur mauvais bilan carbone.

Par contre, vous pourriez ajouter l'isolant recyclé le plus performant de sa catégorie : la ouate de cellulose :-)

Merci.
Écrit par farfalane le 11/12/2013 à 12h59
Mon commentaire est une question ;-)
Quel matériau me conseilleriez-vous pour isoler un mur de l'intérieur et sur lequel je pourrais peindre directement ? Il s'agit d'une très ancienne maison (14ème siècle) et le matériau visible est du ciment.

Et merci pour votre blog ;-)
Écrit par Olivier le 06/02/2014 à 12h33
Article très intéressant.

L'isolation d'une maison est non seulement un combat économique mais aussi un combat écologique pour les foyers. Le choix d'un bon isolant est primordial, pour mener à bien ses rénovations de couverture.

Auriez vous des préférences des types d'isolant, ou encore des marques à me conseiller?

Cordialement

Poster un commentaire - Racontez votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : ZxcvKX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture