Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Mécanique > Vérifier le niveau d'huile du moteur de sa voiture, comment et pourquoi ?

Vérifier le niveau d'huile du moteur de sa voiture, comment et pourquoi ?

Moteur de voiture ouvert pour vérifier le niveau d'huile

Préserver le bon état du moteur et garantir le bon fonctionnement d’un véhicule passe par une bonne lubrification. L’huile assure le refroidissement du moteur, contribue au nettoyage des éléments le composant tout en réduisant leur usure. Voici quelques conseils pour vérifier que le niveau de ce lubrifiant soit correct pour éviter tout dommage mécanique.

Pourquoi faut-il régulièrement vérifier le niveau d'huile de son moteur ?

La longévité d’une voiture passe par un entretien optimal de son moteur. Parmi les nombreuses actions à mener à ce niveau figure la vérification régulière de son niveau d’huile. Cette matière liquide et visqueuse a pour principal rôle de lubrifier les éléments liés au moteur. Elle réduit les frottements à l’origine de l’usure des pièces et de la production de chaleur.

Outre la lubrification, l’huile garantit également la protection du moteur. Elle combat la corrosion des diverses pièces métalliques. A savoir qu’à cause du blow-by et de l’émanation d’oxygène, un phénomène d’oxydation se produit au niveau de l’huile. Des acides s’échappent et provoquent d’importants dégâts quand ils sont en contact avec du métal. Heureusement, toutes les huiles ont désormais été formulées pour lutter contre ce phénomène.

Il faut également savoir que ce lubrifiant joue un rôle essentiel dans le nettoyage. Lors de son passage dans le moteur, il saisit les microparticules de métal causées par les frottements et l’usure ainsi que les traces de boues acheminées jusque dans le carter.

Comment choisir la bonne huile de vidange ?

Pas facile effectivement, d’autant que le choix de la bonne huile joue également sur la longévité du moteur. Le premier critère à considérer concerne l’indice de viscosité. Sur les packagings, celui-ci se présente sous la forme de chiffres associés à une lettre "5w40", "10w40"... Le premier chiffre indique la fluidité de l’huile à froid. Quand il se rapproche de zéro, cela veut dire que le produit est particulièrement liquide. Le second nombre quant à lui montre la viscosité à chaud. Ici, un indice élevé est souvent signe d’une protection optimale à forte température.

En principe, il existe trois types d’huiles. On retrouve d'abord les produits 100% synthétiques d’indice 5w30 et 5w40 qui s’adressent aux moteurs récents avec un filtre à particule. Ils sont également adaptés aux moteurs très sollicités (conduite sportive, arrêts et démarrages fréquents…). Viennent ensuite les huiles semi-synthétiques d’indice 10w40. Elles sont dédiées à ceux qui adoptent une conduite normale et font des trajets mixtes. La protection offerte est correcte mais une vidange plus ou moins régulière devra être faite. Enfin, il est possible de choisir les huiles minérales 15w40 qui conviennent aux moteurs anciens de type diesel ou qui affichent un kilométrage élevé.

niveau d'huile

Dans le choix de la meilleure huile, la marque est aussi un autre critère à prendre en compte. Sauf que cette démarche peut parfaitement être subjective. Le mieux est de s’en remettre aux préconisations du constructeur. Quant au prix, il dépend du type d’huile. Mais les produits 100% synthèse sont plus chers que les huiles minérales ou semi-synthétiques.

Comment vérifier le niveau d'huile, pas à pas

La vérification du niveau d’huile ne nécessite pas systématiquement l’intervention d’un mécanicien. Il est possible de la faire vous-même sous réserve de connaître les bonnes techniques. Dans ce cadre, la première étape consiste à retirer la jauge et la nettoyer à l’aide d’un chiffon. Remettez-la ensuite à sa place puis attendez quelques instants avant de l’ôter une nouvelle fois. En principe, une indication "minimum" et "maximum" est visible sur cet accessoire. Quand elle est en-dessous de "maximum", il va alors falloir ajouter de l’huile. Faites l’opération progressivement jusqu’à ce que le niveau atteigne la barre de référence maximale. Attention, il ne faut pas aller au-delà. Ceci fait, terminez en replaçant la jauge.

Pensez à la vidange !

A part la vérification, l’huile doit aussi être changée régulièrement. Cette opération dépend du type de véhicule mais elle s’effectue en général tous les 15 000 ou 20 000 kilomètres ou tous les ans. Grâce à toutes ces précautions, votre moteur bénéficiera d’une longue durée de vie.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Racontez votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : UFDzSN

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture