Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Mécanique > Vérifier la pression des pneus de sa voiture : comment et pourquoi ?

Vérifier la pression des pneus de sa voiture : comment et pourquoi ?

compresseur

Optimiser la performance et la sécurité d’un véhicule passe par une vérification régulière et adaptée de la pression de ses pneus.

Simple et rapide, cette opération peut être réalisée par le propriétaire lui-même, à condition de connaître les bonnes techniques et les principales recommandations. Zoom.

Pourquoi faut-il régulièrement vérifier la pression des pneus de sa voiture ?

Selon de récentes enquêtes, 2/3 des automobilistes français utilisent des pneus sous-gonflés. Or, cette pratique engendre de nombreuses conséquences négatives. Un pneu sous-gonflé est d’abord à l’origine d’une perte d’adhérence. Au niveau de la conduite, les prises de virages manquent de précision. De plus, cela entraîne ce qu’on appelle l’aquaplanage, un phénomène durant lequel le pneumatique glisse ce qui rend difficile la gestion de la motricité et le contrôle de la direction.

D’après de nombreux tests mécaniques réalisés, un sous-gonflage aurait tendance à compliquer le freinage. Des pneus mal gonflés mettraient 10 mètres de plus à s’immobiliser que des pneus au gonflage correct. Mais ce n’est pas tout ! La durée de vie du pneumatique est également réduite. En outre, le véhicule devient particulièrement gourmand en carburant. Par exemple, pour un delta allant au-delà de 1 bar, le véhicule peut perdre jusqu’à un plein d’essence en l’espace d’une année.

Enfin, les risques d’éclatement des pneus sont aussi à considérer sérieusement. Les sollicitations peuvent être si fortes que la carcasse ne résisterait pas et finirait par dégrader tout le pneumatique.

Conseils sur la pression des pneus

La plupart des automobilistes ont tendance à sur-gonfler leurs pneus pour se prémunir du phénomène de sous-gonflage. Il s’agit là d’une erreur à ne surtout pas commettre. Cette pratique est potentiellement dangereuse car la roue ne roule que sur la zone centrale de la bande de roulement. Le pneu n’est pas correctement en contact avec le sol et a des problèmes d’adhérence, entraînant une mauvaise tenue de route. La gestion de la direction devient compliquée sans parler des freinages qui perdent en efficacité. Les pneus sur-gonflés sont aussi responsables de l’usure rapide des pièces de la suspension et de la direction et s’abîment très vite.

Si par mégarde, les pneus se sont retrouvés sur-gonflés, ne tentez pas de les dégonfler. Laissez les tels quels, vous procéderez à la bonne mise à niveau plus tard, lorsqu’ils seront froids.

En hiver, veillez systématiquement à ajouter +0,2 bar à la pression recommandée par le constructeur. En effet, le froid a un impact sur la pression dans le pneumatique. Dans le cadre d’un trajet sur l’autoroute, la pression supplémentaire à ajouter est de +0,3 bar.

Comment vérifier la pression des pneus, étape par étape

vérifier la pression des pneus

Avant de commencer, prenez d’abord connaissance de la pression recommandée pour votre pneumatique. En principe, cette information est visible sur une étiquette sise à l’intérieur de la trappe à essence ou dans l’ouverture de la porte du conducteur. Sinon, elle sera, dans tous les cas, mentionnée dans le manuel de bord du véhicule. Cette pression diffère en fonction du nombre de passagers, de la charge ainsi que des pneus arrière et avant.

Très important également : la vérification s’effectue à froid c’est-à-dire lorsque le véhicule a réalisé moins de 3 km à vitesse modérée ou qu’il n’a pas circulé depuis au minimum deux heures. Si ce n’est pas le cas, la vérification s’effectuera donc à chaud et dans ce cadre, il faudra sur-gonfler la pneumatique de +0,3 bar par rapport aux préconisations du fabricant. Maintenant que tout est clair, il est temps de passer à l’étape de la vérification en elle-même.

La première action consiste à retirer le capuchon de la valve. Celle-ci se trouve généralement sur le bord extérieur de la jante. A cause de l’enjoliveur, il arrive qu’elle soit difficilement accessible. Ceci fait, insérez l’indicateur en veillant à exercer une pression assez forte. Si vous entendez un sifflement ou un bruit, cela indique que l’appareil a été mal connecté. Par contre, s’il a correctement été positionné, l’affichage numérique ou la tige de l’indicateur laissera apparaître le niveau de pression d’air dans les pneus. Si celui-ci ne correspond pas aux préconisations du constructeur, il va falloir ajouter de l'air en appuyant sur le bouton correspondant du compresseur.

En suivant toutes ces précautions et ces recommandations, vous aurez l’assurance de la sécurité et de la sérénité sur la route. N’oubliez pas de contrôler aussi les pneus de votre roue de secours au moins une fois par an car en cas de crevaison, quel intérêt d’avoir un pneu de rechange dégonflé ?

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Racontez votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : ANXmZp

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture