Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Outillage > La tronçonneuse : comment la choisir ? Comment l'utiliser ?

La tronçonneuse : comment la choisir ? Comment l'utiliser ?

Différents types de tronçonneuses

Abattre un arbre dans le jardin, élaguer les branches, couper du bois de chauffage, etc, les utilisations d’une tronçonneuse sont innombrables pour un particulier. Quels sont les types de tronçonneuses ? Quelles consignes de sécurité lors de son utilisation ? Quel prix moyen pour cette machine ? On fait le point.

Les différents types de tronçonneuses

La tronçonneuse est un outil mécanique de découpe constitué d’un châssis, d’un guide-chaîne, d’une poignée de maintien ainsi que d’une coquille de frein de chaîne. En principe, cet équipement se décline en trois types.

La tronçonneuse électrique

On retrouve tout d'abord la tronçonneuse électrique qui est la plus classique. Elle s’apprécie pour sa maniabilité due à son poids relativement léger. D’une puissance de 1400 à 2000 W et fonctionnant en 220 V, elle a l’avantage d’être peu bruyante, non polluante, peu gourmande en énergie et surtout facile d’entretien. Par contre, elle requiert une alimentation électrique près de la zone de travail et donc l’installation d’une rallonge, le plus souvent.

La tronçonneuse thermique

Deuxième modèle le plus courant : la tronçonneuse thermique dotée d’un moteur 2 temps fonctionnant grâce à une association d’huile de synthèse et d’essence. La puissance de ce modèle est variable et peut aller de 740 à 6400 W en fonction de la cylindrée choisie. Très fonctionnel, ce modèle est autonome et offre un excellent rapport poids/puissance. Toutefois, il a besoin d’un entretien minutieux, peut être bruyant et polluant et surtout, il est assez lourd.

La tronçonneuse avec batterie

Dernier modèle existant : la tronçonneuse avec une batterie qui convient aux petites coupes et aux travaux ponctuels. Elle a l’avantage d’être autonome (disponible en version sans fil) et d’être facile d’entretien. Mais sa puissance limitée peut être un frein aux travaux de plus grande ampleur.

Quel est le coût moyen des tronçonneuses ?

Le prix d’une tronçonneuse est très variable et dépend de sa puissance, de la longueur de coupe qu’elle offre et surtout du fabricant. Les marques les plus réputées sont bien évidemment les plus chères.

Les tronçonneuses électriques sur secteur sont généralement les plus abordables. Les modèles de 1400 à 2000 W avec une longueur de coupe de 35 à 40 cm coûtent entre 70 et 350 €.

Les tronçonneuses électriques sur batterie valent entre 100 et 700 €.

Le prix d’une tronçonneuse thermique est estimé entre 100 et 700 € pour les modèles de 1200 à 2500 W avec une longueur de coupe entre 35 à 45 cm. Un modèle professionnel doté d’une longueur de coupe de 40 à 80 cm coûte entre 300 et 1700 €.

Les règles de sécurité à respecter

Avant d’envisager l’utilisation d’une tronçonneuse, il est important, voire vital, de connaître préalablement certaines consignes de sécurité. Mais avant d’aborder cette question, il convient d’abord de faire le point sur la réglementation.

Horaire ou l'on peut utiliser sa tronçonneuse

Il faut savoir qu’à cause du bruit, l’utilisation d’outils de jardinage bruyants doit se faire dans le respect des horaires déterminés par arrêtés préfectoraux dans chaque département. Généralement, en jour ouvrable, les travaux se font de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30. Le samedi, ils s’effectuent de 9h à 12h et de 15h à 19h. Enfin, le dimanche, le seul créneau horaire autorisé est souvent de 10h à 12h. Dans certaines communes, des arrêtés municipaux peuvent en plus proscrire d’employer une tronçonneuse le dimanche, donc il est préférable de se renseigner au préalable en mairie.

Règles de sécurité avec les tronçonneuses

Les protections pour utiliser une tronçonneuse

Une fois la partie "réglementation" réglée, il est temps de passer à la question de la sécurité. Un certain nombre de protections est à prévoir notamment un protège-oreille, un casque à visière, des lunettes de protection, des chaussures de sécurité, des gants anti-dérapants et des vêtements dotés de renforts anti-coupure.

Avant de commencer, il est nécessaire de vérifier que les écrous du carter sont bien serrés, que l’outil est propre (sans résine ni huile) et que le frein de chaîne fonctionne. Attention, il est interdit d’utiliser un escabeau ou une échelle, de couper du bois situé en hauteur c’est-à-dire au dessus de l’épaule et de mettre la tronçonneuse par terre alors qu’elle est en marche. Il ne faut surtout pas oublier de faire fréquemment une pause pour rester concentré.

Comment utiliser une tronçonneuse ?

Dans un lieu dégagé de tout objet et de toute personne, débutez par une vérification de la tension de la chaîne, du niveau de carburant ou d’huile en fonction de la tronçonneuse utilisée. Retirez le plastique de protection et activez la position démarrage.

De la main droite, prenez la poignée du lanceur et de la main gauche, prenez la poignée de transport. Positionnez la machine jusqu’au niveau de votre poitrine et faites fonctionner le moteur grâce à un mouvement combiné. Relâchez le frein de chaîne dès que vous êtes prêt à commencer la découpe.

Prendre en compte les consignes du fabricant est une démarche importante lors de l’utilisation de cette machine. Il en va de votre sécurité et de la longévité de l’appareil.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Racontez votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : eThXgX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture