Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Electricité > Un schéma électrique, à quoi ça sert, pourquoi est-ce indispensable ?

Un schéma électrique, à quoi ça sert, pourquoi est-ce indispensable ?

schéma électrique

Dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation, l’installation électrique est l’un des travaux de second œuvre les plus longs et les plus complexes. Afin de ne pas s’emmêler les pinceaux lors des ouvrages, il est vivement conseillé d’établir un schéma électrique dès le départ pour connaître tous les détails de l’installation et ses composantes.

Qu'est-ce qu'un schéma électrique ?

Présenté sous forme de diagramme ou de plan, le schéma électrique est constitué d’une série de symboles universels qui décrivent de façon précise l’installation. La norme électrique NFC 15-100 impose aujourd’hui la création de ce type de plan architectural qui doit être dupliqué et remis à l’utilisateur. Il est constitué d’un certain nombre de données cruciales notamment des informations complètes sur les systèmes de sécurité, l’intensité du courant de réglage, l’électricité consommée par les divers équipements, le plan des câbles, le nombre et l’emplacement des différentes sorties, etc.

La création de ce schéma électrique est fortement recommandée car il offre toutes les explications et données sur les équipements à installer. Dans le cas d’une construction, ce plan aidera à définir le budget nécessaire à l’installation. Plus tard, lors d’une maintenance ou d’une réparation, l’intéressé n’aura qu’à se référer à ce document pour réaliser plus facilement les travaux. En principe, il existe quatre types de plans électriques :

  • Au rang des plus courants figure le schéma électrique développé qui est apprécié pour la simplicité des symboles utilisés et l’emplacement des dispositifs. Ce plan a l’avantage d’éviter les croisements de fils.
  • Vient ensuite le schéma architectural qui offre une vue en plan de la maison dans laquelle se trouvent les divers dispositifs et appareils. En principe, ce schéma est l’œuvre d’un maître d’œuvre ou d’un architecte.
  • Ayant recours aux mêmes symboles que le schéma architectural, le troisième schéma unifilaire représente un plan du logement en incorporant les divers conduits électriques abritant des conducteurs.
  • Dernier et non des moindres : le schéma multifilaire utilisé généralement par les professionnels fait apparaître le cheminement du câblage ainsi que des conducteurs. Très précis, ce schéma affiche aussi le nombre et la nature des fils.

Dans quel cas le schéma est-il indispensable ?

Dresser un schéma électrique est conseillé dans le cadre de la pose d’un système d’éclairage fonctionnant par commande d’interrupteur. Prendre en compte le plan électrique de la maison ainsi que les codes couleur est important pour l’installation. Celle-ci débute avec la boîte de dérivation à travers laquelle on prend le fil de phase rouge pointant vers l’interrupteur et assurant la coupure. La douille de l’ampoule sera reliée au fil bleu neutre. Le fil de phase rouge adopte une nouvelle couleur (noir, brun ou gris) dès lors qu’il passe dans l’interrupteur. L’idéal est de choisir un interrupteur avec voyant témoin lorsque ce dernier ne se trouve pas dans la pièce pour pouvoir commander l’éclairage et éviter que ce dernier s’allume alors qu’on n’est plus dans la pièce.

Ce même système peut être utilisé pour le câblage va-et-vient. Les fils neutre pointeront donc vers l’interrupteur et le fil de phase en direction du commutateur. Idem, il est possible d’utiliser la technique pour éteindre un point lumineux via deux points. Par contre, s’il y a plus de deux commutateurs, il va falloir employer un télérupteur.

Lors de l’installation d’un variateur d’intensité, il est aussi conseillé d’établir un schéma électrique. Permettant de moduler l’éclairage dans plusieurs pièces de la maison, ce système nécessite un branchement quasiment identique à celui utilisé avec les interrupteurs. L’un des boutons de commandes d’un va-et-vient pourra être remplacé par un variateur. Par contre, le câblage doit être fait dans les règles.

Les grandes familles de symboles électriques à connaitre pour lire un plan électrique

Il existe essentiellement cinq grandes familles de symboles électriques qu'il faut bien connaître pour pouvoir décoder un schéma électrique.

grandes familles de symboles électriques

Parmi les plus importants figurent les symboles électriques de commande représentant notamment les interrupteurs, les boutons poussoirs, les variateurs ou encore les systèmes de commande par clé.

Viennent ensuite les symboles représentant les éclairages dont les réglettes fluorescentes, les lumières plafonds, les spots ou les projecteurs.

Troisièmement, on retrouve les symboles de prise de courant, d’antenne ou de réseau et puis ceux à l’image des circuits spécialisés ou des équipements pour ne citer que le réfrigérateur, les plaques de cuisson, le climatiseur ou encore le chauffage.

Il y a aussi les symboles électriques des équipements et des circuits spécialisés comme pour le réfrigérateur, hotte, lave linge ou lave vaisselle ...

Enfin, il existe les symboles divers représentant par exemple un haut-parleur, une sonnerie, une antenne ou un télérupteur.

Bien que simple à première vue, la création d’un schéma électrique requiert les connaissances d’un spécialiste. Son interprétation en deviendra plus simple et la réalisation des travaux plus sécuritaire et rapide.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Racontez votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : CCguU6

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture