Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Gros travaux > Comment monter un échafaudage ? Quelles règles de sécurité ?

Comment monter un échafaudage ? Quelles règles de sécurité ?

échafaudage

Que vous soyez un expert en bâtiment ou que vous vouliez simplement peindre votre façade, vous aurez toujours besoin d’un échafaudage. Mais l’utilité de celui-ci ne se limite pas à ces usages.

L’échafaudage peut également vous servir pour réaliser des installations en hauteur, et pourquoi pas pour construire ou installer en fixe des jardinières pour vos fleurs suspendues. Dès que vous faites des travaux en hauteur, vous utiliserez un échafaudage. C’est pourquoi il est utile de savoir comment monter un échafaudage tout en respectant les règles inhérentes à la sécurité.

Les différents types d’échafaudages

Le choix de l’échafaudage dépend de l’usage que l’on en fait mais d’autres considérations sont aussi à prendre en compte, notamment le poids qu’il va supporter avec plusieurs personnes ou des outils plus ou moins lourds, la hauteur de travail avec un bâtiment de plusieurs étages ou à seulement 2m, l’environnement de travail, avec un terrain meuble ou au contraire un sol en béton, etc.

Mais en général, on distingue l’échafaudage fixe de l’échafaudage mobile. On retrouve également les échafaudages suspendus, l’échafaudage escalier et, pour le côté pratique, on peut également opter pour l’échafaudage pliant.

Échafaudage fixe et échafaudage mobile

L’échafaudage fixe est, comme son nom l’indique, un échafaudage qui se maintient en place pendant toute la durée d’un chantier. Ce sont par exemple ces grands échafaudages qu’on retrouve sur les façades de grands immeubles pour la rénovation de celles-ci. Le principal intérêt de ce type d’échafaudage est qu’il peut atteindre des hauteurs de plusieurs étages. L’échafaudage est fixe par rapport au sol, mais également fixé au bâtiment, ce qui confère plus de sécurité pour les ouvriers.

A l’inverse, l’échafaudage mobile peut être déplacé selon les besoins. Il dispose généralement de roues pour pouvoir être déplacé plus facilement. Mais cette mobilité nécessite des précautions et la hauteur reste limitée pour éviter les risques de basculement. Les roues ne suffisent pas à maintenir la structure en place. C’est pour ça que les échafaudages mobiles prévoient des stabilisateurs à sa base pour les conserver bien en place.

Échafaudage de pieds et échafaudage suspendu

Un échafaudage de pieds est un échafaudage qui prend appui au sol. Il peut être fixe ou mobile. L’échafaudage suspendu est quant à lui accroché à l’aide de cordes depuis le haut d’un bâtiment. Ce dernier type est utilisé fréquemment pour le nettoyage de vitres difficiles à atteindre à cause de la hauteur, ou parce que les vitres ne s’ouvrent pas à l’intérieur. Un autre avantage de l’échafaudage suspendu est qu’il s’affranchit de la qualité du sol. Mais des règles de sécurité strictes doivent être respectées scrupuleusement avec un échafaudage suspendu.

Comment monter son échafaudage ?

Un échafaudage est constitué d’éléments de base, mais selon le type de chacun d'entre eux, des éléments supplémentaires sont susceptibles d'être ajoutés. Il faut ensuite faire attention à la structure du sol pour éviter tout risque de basculement de l’échafaudage.

Les éléments de base de l’échafaudage

L’échafaudage est d’abord constitué d’un cadre qui peut être métallique ou en bois. Il y a de moins en moins d’échafaudages en bois et les tubes métalliques sont les plus utilisés pour monter un échafaudage. Pour assurer la protection des travailleurs, des tubes transversaux constituent des gardes corps.

On retrouve ensuite les plateformes destinées à accueillir les ouvriers lors des travaux. Ces plateformes peuvent également être métalliques ou en bois, généralement du contreplaqué d’une épaisseur conséquente pour supporter le poids des ouvriers. Une échelle permet d’accéder à la plateforme et aux différents étages de l’échafaudage.

Les éléments supplémentaires

Lorsque la hauteur est assez conséquente, un stabilisateur est nécessaire pour assurer la sécurité. Pour les échafaudages fixes, des fixations au bâti doivent être prévues pour qu’il reste bien en place. Pour les échafaudages mobiles, des roues permettent un mouvement selon les besoins.

La façon de monter un échafaudage

Pour un échafaudage de pieds, il faut commencer par la base. Pensez à vérifier que le sol ne soit pas trop meuble au risque de voir l’échafaudage tomber à tout moment. Pour les sols boueux et meubles, prévoyez de niveler le sol avec du gravier pour une meilleure stabilisation. Mettez également en dessous de chaque pilier de support une plaque au sol. La fixation de chaque élément se fait ensuite progressivement, de façon à ce que la base puisse bien supporter toute la structure. Partez toujours du bas.

Pour un échafaudage fixe, il faut amarrer l’échafaudage au bâtiment au fur et à mesure que vous montez en hauteur. Pour un échafaudage mobile, il faut mettre les stabilisateurs dès que vous êtes à plus de 2m, question de sécurisation.

Comment sécuriser et quelles règles à suivre ?

échafaudage mobile

La première chose à faire est de délimiter une zone de sécurité. Si possible, mettez un ruban pour limiter l’accès aux alentours de l’échafaudage aux seuls ouvriers. Évitez également de laisser circuler les enfants autour de l’échafaudage. L’accès doit se faire uniquement par les échelles et les rampes afin d’éviter les chutes et les blessures.

Les règles de sécurité à respecter sont de ne jamais surcharger l’échafaudage. Ne prenez aucun risque et limitez le nombre d’ouvriers et de matériaux supportés par la structure. Les ouvriers doivent ensuite porter en permanence des casques. Pour des hauteurs élevées, malgré la présence de garde-corps, il est toujours nécessaire de prévoir un harnais pour éviter toute chute mortelle.

Lorsqu’une personne se trouve sur une plateforme de l’échafaudage mobile, il ne faut jamais essayer de le déplacer. Il vaut mieux également éviter de passer sous l’échafaudage quand une personne utilise l’échafaudage. Il est tout aussi important de chausser des bottes adhérentes pour éviter les glissades. Le port de gants peut parfois être nécessaire, à la fois pour les travaux et pour monter sur l’échafaudage.

Le nettoyage permanent fait partie des règles de sécurité. Ne laissez pas des résidus liquides, ni sur la plateforme ni sur les cadres. Les lignes électriques constituent aussi un danger potentiel. Prévoyez une distance raisonnable de 3 à 5 mètres. Cette distance de 5 mètres est impérative lorsqu’il s’agit d’une ligne haute tension.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Racontez votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : 6HGnqk

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture