Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Gros travaux > Qu'est-ce qu'un linteau ? Comment et avec quoi est-il fabriqué ? A quoi sert-il ?

Qu'est-ce qu'un linteau ? Comment et avec quoi est-il fabriqué ? A quoi sert-il ?

linteau en bois

Présent dans la plupart des constructions, le linteau est une pièce fondamentale qui permet de former la partie haute de l'ouverture dans une paroi. La constitution d'un linteau peut être réalisée avec divers matériaux (que ce soit avec du bois, de l'acier, du béton) et avec plusieurs techniques (allant du pré-linteau préfabriqué jusqu'au parpaing de chaînage). Cet article vous permettra de connaitre un peu plus cet élément de construction, ses caractéristiques ainsi que les différents matériaux qui peuvent le compléter.

Qu'est-ce qu'un linteau ?

À la base, le linteau n'était qu'une simple poutre en bois que l'on posait horizontalement entre les deux montants verticaux pour qu'un support stable soit mis en place. À l'origine, le linteau en bois a été employé suite à la création d'un foyer de cheminée et en partie haute de toutes les ouvertures (fenêtre et porte).

Au fur et à mesure, les techniques de construction ont évolué. Parmi les techniques qui ont connu de très grands progrès, on retrouve celle de l'agrandissement des ouvertures. Cela a poussé les constructeurs et les fabricants à trouver un autre matériel plus résistant que le bois pour la composition des linteaux.

Aujourd'hui, n'importe quel foyer aura la possibilité d'aménager une ouverture dans une maçonnerie, en se basant uniquement sur les différents linteaux disponibles sur le marché. Tout le monde peut soit acheter un modèle préfabriqué en magasin soit fabriquer soi-même ses linteaux, à l'aide de matériaux spécifiques.

Les caractéristiques des linteaux

La spécificité des linteaux dépend de la largeur de l'ouverture que vous souhaitez créer. L'ouverture définira la longueur maximale de votre linteau ainsi que l'épaisseur du mur dans lequel vous souhaitez intégrer votre linteau. La longueur maximale d'un linteau dépendra aussi des caractéristiques techniques du matériau que vous avez choisi. En effet, il est important de ne pas laisser fléchir (courber) le linteau une fois que vous aurez posé la maçonnerie. Le choix du linteau se fera donc en fonction des matériaux et des contraintes techniques de ces derniers.

Qu'est-ce que les linteaux monoblocs ?

Les linteaux monoblocs sont des linteaux fabriqués à partir d'une unique pièce que l'on posera sur les supports verticaux d'une ouverture. Les utilisateurs peuvent trouver plusieurs types de linteaux dans cette catégorie :

Le linteau en bois

Ce type est le linteau traditionnel. Il permet à l'utilisateur de créer un faîtage monobloc d'une ouverture sans avoir besoin d'utiliser d'autres travaux pour la pose. Généralement, le linteau en bois est un morceau de poutre qu'on laisse apparente sur une construction en pierre.

Le linteau en acier

Pour le linteau en acier, l'utilisateur devra remplacer la poutre en bois par un IPN (ou poutre à profil normal) en acier. Par la suite, il obtiendra un linteau solide disponible sur plusieurs sections et plusieurs longueurs. Se situant dans la catégorie des linteaux monobloc, ce dernier dispense l'utilisateur de gros travaux. La longueur du linteau en acier peut aller jusqu'à 12 mètres de portée totale dans les diverses sections. Cette longueur est suffisante pour s'intégrer à une maçonnerie et rendre le support plus stable.

Le linteau en béton monobloc

Comme son nom l'indique, ce linteau est fait à base de béton armé. Même si sa portée n'est pas plus grande que celle que l'on peut avoir avec un IPN (environ 1,4 m), le linteau en béton monobloc peut être posé plus facilement et ce pour la plus grande partie des fenêtres et des portes sur une construction classique. L'autre atout de ce type de linteau est qu'il peut s'intégrer à n'importe quelle maçonnerie des murs.

En tant qu'utilisateur, vous devrez comprendre que le linteau monobloc (que ce soit celui en bois, en acier ou en béton) peut représenter un poids significatif qui peut être un frein à sa mise en place si vous n'avez pas de moyen de levage adéquat. Mais une fois que vous l'aurez posé, il permet une reprise quasi immédiate de votre chantier sans nécessiter un temps de séchage.

Quels sont les types de linteaux plus élaborés ?

Actuellement, on retrouve sur le marché une catégorie de linteaux qui pourra se classer en plusieurs segments. La différence de ces linteaux avec le premier type est qu'ils demandent des travaux en plus, une fois que vous aurez fini la pose. On retrouve notamment :

Le linteau en béton armé

Ce linteau est confectionné grâce à l'alignement bout à bout des parpaings de chaînage. Il sera par la suite rempli de béton armé de fers. Si vous avez des connaissances approfondies en maçonnerie, il vous sera très facile de confectionner ce type de linteaux sans nécessiter de grands moyens. Par contre, si vous optez pour ce type de linteau il vous faut un maximum de temps de séchage et de durcissement. En effet, ces deux étapes peuvent s'étaler sur 28 jours. Et lorsque vous reprenez la construction, n'oubliez pas d'enlever les étais et le batardeau.

Le prélinteau

linteau en pierre

À mi-chemin entre le linteau préfabriqué monobloc en béton et le linteau en parpaings de chaînage, ce type de linteau peut remplacer le batardeau qui est supposé supporter les parpaings. Il vous suffit de le placer entre les deux montants pour ensuite le monter sur les parpaings sans entraver les constructions futures. Même si le temps de séchage est aussi important, le prélinteau reste le type de linteau qui assure le plus de rigidité.

Le linteau de chaînage

Fait principalement de béton, le linteau de chaînage est monobloc en U. Vous pouvez le poser tel quel pour ensuite le remplir de béton et de fers. Son plus grand avantage par rapport aux autres types de linteaux (dont le pré-linteau) est d'offrir la possibilité d'obtenir une grande portée.

Quels sont les critères à prendre en compte ?

Bien que ce soit un point important, le prix ne doit pas être un critère décisif pour le choix de votre linteau. En effet, le linteau idéal doit être capable de respecter quelques caractéristiques de constructions : la longueur de l'ouverture, l'épaisseur des murs ainsi que les contraintes architecturales.

Lorsque vous aurez considéré votre budget d'achat, vous devez aussi inclure un autre budget pour la pose de votre linteau. Il est aussi important de prendre en compte le temps de pose que cela va vous demander ainsi que le temps nécessaire pour le durcissement et le séchage.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Racontez votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : D4iUGW

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture