Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Outillage > Les différents types de joints d'étanchéité et leur utilisation

Les différents types de joints d'étanchéité et leur utilisation

En matière de bricolage, les joints sont utilisés dans de nombreux domaines, de l’isolation au sanitaire, en passant par le carrelage, pour assurer une parfaite étanchéité. Les joints d’étanchéité ont pour fonction d’éviter les fuites de liquide ou de gaz au niveau d’un raccord. Ils peuvent aussi servir dans le domaine de la construction à empêcher l’eau de pluie, le vent, le froid, etc., de pénétrer dans un bâtiment. Tour d’horizon des différents types de joints existants et leurs différentes utilisations.

Les différents types de joints d'étanchéité et leur utilisation

Les joints statiques et dynamiques

Les joints statiques de type permanent

Ces joints sont destinés à rester fixes à un endroit précis. Les plus répandus sont utilisés en plomberie tels que les joints de tuyauterie et les joints de robinetterie. Les joints statiques permanents peuvent être souples, tels que le mastic lors de la pose d’une vitre ou encore les joints d’isolation de bas de porte par exemple.

Les joints statiques de type plat

Les joints plats sont composés de 2 faces parallèles qui assurent l’étanchéité entre 2 parties fixes. Les plus connus sont les joints que l’on met sur les récipients alimentaires types bocaux de conserve ou bouteilles de liquide pétillant. Ces joints sont le plus souvent en matière élastomère de couleur rouge. Les joints plats sont aussi utilisés en plomberie pour assurer l’étanchéité entre un robinet ou un tuyau souple, pour des raccords de tuyauterie d’eau sanitaire froide ou chaude. Ces derniers sont en papier, en liège, en plastique ou en fibres plutôt qu’en caoutchouc. Les joints statiques plats en graphites, de couleur bleue, servent eux au raccordement gaz-chaudière.

Les joints statiques de type toriques

Les joints toriques, qui sont en forme de bague et en matière élastomère, sont principalement utilisés en bricolage pour assurer l’étanchéité des pièces mobiles de robinetterie. Ils sont économiques, légers, faciles à monter et nécessitent peu d’entretien.

Les joints dynamiques

Les joints dynamiques sont utilisés quand les surfaces à rendre étanches sont en mouvement l’une par rapport à l’autre.

Inventaire des joints d’étanchéité les plus utilisés en bricolage

Beaucoup de travaux de bricolage, petits ou gros, nécessitent d’assurer une étanchéité grâce aux différents types de joints énumérés plus haut. Un inventaire des joints d’étanchéité les plus courants :

Les joints de plomberie

Les joints sont indispensables en plomberie et en chauffage pour assurer l’étanchéité des raccords. Il en existe de différents types :

  • les joints en fibre vulcanisée : de couleur rouge, ce sont les plus utilisés lors d’un serrage mécanique, c’est-à-dire avec un outil, dans les installations de plomberie d’eau chaude et d’eau froide et de chauffage. Leur durée de vie est assez courte.
  • les joints "verts" ou CNA : de couleur verte, ces joints sont de haute qualité et utilisés pour des raccords d’eau potable.
  • les joints "rouges" ou CSC : de très bonne qualité, ils sont utilisés pour des raccordements en eau potable et plus particulièrement pour des températures jusqu’à 180°C.
  • les joints "bleus" ou CNK : ils sont principalement destinés aux installations de gaz.
  • les joints en caoutchouc : les plus courants et utilisés pour des raccordements faits à la main dans le jardin, entre des tubes plastiques ou des tuyaux de machine à laver par exemple. Les joints toriques en caoutchouc servent aux travaux d’étanchéité en robinetterie.

Les joints de sanitaire

  • les joints en silicone : ils sont principalement utilisés pour garantir l’étanchéité des éviers, des lavabos, des baignoires ou des receveurs de douches. Ils ont pour inconvénient de noircir et de n’être pas faciles à poser.
  • les joints auto-adhésifs : il s’agit de bandes auto-adhésives avec les mêmes caractéristiques que les joints en silicone mais leur pose est plus facile et les finitions plus parfaites.

Les joints de carrelage

Ces joints ont pour fonction d’assurer l’espace nécessaire à la dilatation du carrelage due aux variations de température et ainsi éviter les fissures, ainsi que l’infiltration d’eau. Les joints de carrelage sont en silicone, caoutchouc ou élastomère et s’appliquent à l’aide d’une raclette en caoutchouc.

Les joints d’isolation de porte et de fenêtre

Indispensables pour calfeutrer les portes et les fenêtres du froid et des courants d’air, les joints d’isolation sont de différents types avec des performances variables :

  • les joints en mousse : les moins chers mais aussi les moins efficaces et avec une durée de vie faible.
  • les joints en PVC : plus robustes que les joints en mousse, ils peuvent être agrafés, collés ou cloués.
  • les joints métalliques : par leur composition, ces joints sont les plus efficaces et les plus durables. Ils se clouent sur les portes ou les fenêtres.
  • les mastics : ces joints en silicone permettent de réaliser un calfeutrage solide et souple et protègent en plus des infiltrations d’eau.

Les joints de Placo®

Le montage d’une cloison en Placoplatre® nécessite la réalisation minutieuse de joints entre les plaques. Ils permettent entre autres d’éviter les fissures et de garantir les performances initiales du matériel comme l’isolation phonique et assurent une finition parfaite de la surface. Ces joints sont réalisés avec un enduit spécifique sous forme de pâte ou de poudre à mélanger soi-même.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Racontez votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : uVzaG8

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture