Vous êtes ici : Liste des dossiers et tutos bricolage > Bric-à-brac > Comment domotiser sa boîte aux lettres à moindre frais ?

Comment domotiser sa boîte aux lettres à moindre frais ?

Pour ceux qui reçoivent peu de courrier, aller vérifier chaque jour que sa boîte à lettres est désespérément vide devient très vite agaçant ! Surtout quand il pleut ou qu'il fait un froid glacial.

D'où l'idée de trouver un moyen d'être prévenu lorsque quelqu'un y dépose quelque chose (facteur, démarcheurs de tous poils, prospectus, etc.).

Comment domotiser sa boîte aux lettres à moindre frais ?

Sur le Net, on trouve beaucoup d'articles en vente concernant ce sujet : capteur de mouvements, de vibrations, à infrarouge, d'ouverture, etc. avec pour certains l'envoi de sms ou de notifications sur smartphone. Les idées ne manquent pas et le coût est, bien-sûr, en rapport avec la solution choisie !

Ici la méthode proposée est simple et pas chère, à la portée d'un bricoleur basique.

Cet article s'adresse principalement aux détenteurs d'une boîte à lettres extérieure située à moins de 100 mètres de la maison.

Le matériel de base

Pour la réalisation du "détecteur" (nous l'appellerons ainsi), j'ai utilisé :

Un carillon sans fil

Il fonctionne sur piles (on en trouve à partir de 8€ dans les grandes surfaces). Selon ses moyens, on pourra opter pour un modèle plus sophistiqué :

  • enfichable (à brancher sur une prise)
  • avec avis de passage (un voyant indique que la sonnette a été actionnée)
  • de grande portée (> à 150 mètres)

Le plus important dans le choix sera la portée et le type de bouton.

  • La portée : les indications de portée sont données "En champ libre", sans obstacle. Il faut savoir que celle-ci diminue selon les matériaux traversés : -30% pour un mur, -50% pour du métal. Avant de commencer, il faudra tester le dispositif en plaçant : le carillon (récepteur) à l'endroit souhaité et le bouton de sonnerie (émetteur) dans la boîte aux lettres et s'assurer que cela fonctionne. (On verra plus loin, que l'on peut améliorer l'émission en rajoutant une antenne à l'émetteur).
  • Le bouton : il doit fonctionner à pile (pas de modèle sans pile) et doit pouvoir se démonter.

Un contacteur d'ouverture de porte (voire deux selon BAL)

Ce contacteur sera de type système d'alarme mais avec contacts NO/NC/Com*. Les plus courants sont de type NC (un seul contact) ; ils ne peuvent convenir car notre système est basé sur la position NO.

contacteur d'ouverture de porte

Ce contacteur est composé de deux modules. Le premier est le contacteur proprement dit, le deuxiéme un simple aimant. Lorsque l'aimant est proche du contacteur (de 0 à 3cm), ce dernier se place en mode Com/NC. Dès que l'on éloigne l'aimant, on passe en mode Com/NO. C'est cette fonction que notre détecteur va exploiter.

Du fil électrique (fin de préférence), un fer à souder avec soudure et de la colle.

Le principe

Principe de la domotisation de la boîte au lettres

Lorsqu'on appuie sur le bouton de la sonnette, le contacteur alimente l'émetteur qui émet un signal via l'antenne. Le carillon (récepteur) reçoit le signal et se met à jouer de la musique.

Le jeu consiste à remplacer l'appui du bouton par une détection d'ouverture de la boîte à lettres (volet ou porte). Pour ce faire, on branchera notre contacteur d'ouverture de porte en parallèle sur l'interrupteur du bouton. On utilisera deux connecteurs pour un démontage facile (nettoyage de printemps !). Le boîtier sera percé pour la sortie des fils.

Shéma électrique des connecteurs

L'ensemble sera placé dans la boîte à lettres. Le module bouton ira à l'arrière de la boîte pour ne pas gêner l'entrée du courrier : on pourra le fixer à l'aide d'aimants (collés au dos) ou le coller à la paroi (penser au renouvellement de la pile). Le contacteur sera collé au-dessus de la porte, à un endroit judicieux pour contrôler en même temps l'ouverture de la porte et du volet. Au besoin on utilisera un deuxième contacteur. L'aimant, quant à lui, sera collé sur la face intérieure du volet, proche du contacteur. Avant collage définitif, il faudra effectuer plusieurs essais pour s'assurer que le contacteur et l'aimant soient correctement positionnés (utiliser un ohmmètre). Enfin, le fil sera collé dans l'angle supérieur, là encore, pour ne pas gêner l'entrée du courrier.

Pour accroître la portée de l'émetteur, on pourra relier un fil à l'antenne et le faire sortir de la boîte à lettres ou simplement le connecter au métal de la boîte qui se comportera alors comme une antenne. On peut également faire la même chose côté carillon.

Voilà, notre détecteur est terminé. Il n'y a plus qu'à attendre le facteur. Bien sûr il faudra être chez soi pour entendre la douce musique annonçant son passage, à moins d'avoir opté pour un carillon avec avis de passage ; dans ce cas, un voyant vous indiquera que le facteur est passé.

En ce qui me concerne, j'ai opté pour un carillon à piles, le moins cher trouvé en grande surface (8,90€), et j'y ai rajouté un petit circuit pour avoir un avis de passage (coût 7€). Ma boîte aux lettres étant exposée au vent, j'ai été obligé de fixer, au volet d'ouverture, un ressort afin d'éviter les déclenchements intempestifs.

Au total, mon détecteur m'aura coûté une vingtaine d'euros. Et quelques heures de bricolage passionnant !

Tuto proposé par Eric d'Angers dans le Maine et Loire

* NC = Normally Closed = Normalement fermé / NO = Normally Open = Normalement ouvert / Com = Commun. Termes toujours ambigus ; la notion de Normalement est relative et varie selon l'usage que l'on fait du contacteur. NO pouvant devenir NC dans certains cas. Les termes Travail (contacts fermés) et Repos (contacts ouverts) seraient plus appropriés !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : u5PTgg

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture