Vous êtes ici : Dossiers et conseils bricolage, construction, rénovation pour la maison > Chauffage et isolation > Les principaux problèmes d’humidité rencontrés dans une maison

Les principaux problèmes d’humidité rencontrés dans une maison

Les principaux problèmes d’humidité rencontrés dans une maison

L’humidité est un problème que nous rencontrons dans de nombreuses habitations, y compris récentes. Lorsque sa présence dans l’air ambiant est supérieure à la limite recommandée, elle présente un danger pour votre maison, mais aussi pour votre santé.

Si elle forme des taches brunes sur vos murs et plafonds, voire des moisissures, c’est qu’elle est déjà bien installée. Elle menace alors la qualité de votre logement et peut provoquer des allergies et des problèmes respiratoires parmi ses occupants. Il convient d’agir vite et bien pour traiter la cause de cette humidité. Voici quelques conseils pour vous guider.

Une maison humide ? Quels sont les symptômes ?

Pour qu’une habitation soit saine, l’air ambiant ne doit pas contenir plus de 45 à 50 % d’humidité pour une température ambiante moyenne de 20 °C. Lorsque les signes d’humidité apparaissent, cela signifie que l’air est chargé de plus de 75 % d’humidité, ce qui peut être dangereux pour votre santé.

Les symptômes d’une humidité trop élevée sont nombreux : du salpêtre, de la mérule dans le bois, des taches sombres ou des auréoles se forment sur les murs et les plafonds ; les joints se désagrègent ; la tapisserie, les revêtements et les enduits se décollent ; la peinture gonfle et forme des cloques en surface ; une odeur de renfermé, des moisissures ou de la buée sur les vitres (en dehors de votre sortie de douche) apparaissent.

Lorsque vous constatez ces symptômes, il est impératif d’agir rapidement. Dans le cas contraire, votre logement va poursuivre sa lente dégradation et sera atteint dans ses parties structurelles. Il risque en outre de devenir un danger pour votre santé. Une maison humide a en effet des conséquences sur ses habitants et les bactéries et moisissures qui s’y développent peuvent provoquer des allergies, des problèmes respiratoires et articulaires, etc. N’attendez pas pour agir, il en va de votre santé !

D’où provient l’humidité ?

La présence de l’humidité dans une habitation peut avoir plusieurs origines, qui peuvent même parfois se cumuler.

Les remontées capillaires

Si vous constatez des taches d’humidité au niveau du sol, il peut s’agir de remontées capillaires. L’eau naturellement présente dans le sol est absorbée par les fondations mal bâties et remonte dans les murs, causant des dommages importants, mais heureusement réversibles.

Les infiltrations d’eau

Les infiltrations d’eau se constatent par l’apparition de taches d’humidité sur les murs intérieurs et extérieurs. Cette problématique est principalement visible dans les constructions anciennes dont le revêtement est devenu poreux et/ou est mal isolé, mais elles sont également possibles sur des constructions plus récentes mal conçues et dotées de microfissures autour des fenêtres, des portes, des joints et de la toiture.

La condensation et le défaut de la ventilation

Ce type de phénomène se manifeste généralement lorsque la ventilation est défectueuse ou lorsque le logement n’est pas convenablement aéré. Si vous constatez des taches d’humidité et des traces de moisissures dans les chambres, la cuisine et la salle de bain, il peut s’agir de condensation. Celle-ci se forme par la présence soudaine d’une grande quantité de vapeur d’eau (en cuisinant ou en prenant votre douche ou votre bain) qui ne peut pas être évacuée correctement. En conséquence, cette vapeur d’eau se dépose sur les murs et forme des taches.

La plupart des maisons anciennes souffrent d’une mauvaise isolation. En revanche, si les nouvelles constructions sont bien isolées, elles nécessitent une bonne ventilation pour permettre à l’air de circuler et de se renouveler et à l’humidité de s’évacuer naturellement.

Les fuites des tuyaux et conduites d’écoulement

Malheureusement, ce phénomène ne se constate généralement que plusieurs mois après son commencement, voire plusieurs années. Lorsque les taches d’humidité se forment, cela signifie que votre mur est déjà gorgé d’eau.

Une malfaçon lors de la construction

Lorsqu’une maison est construite, elle passe par plusieurs étapes, du creusement des fondations et la pose de la chappe aux dernières finitions. La plupart de ces étapes nécessitent une certaine quantité d’eau, donc un temps de séchage important. Si ces délais n’ont pas été convenablement respectés, l’humidité se stocke et finit par ressortir peu à peu.

Quelles sont les solutions possibles contre l'humidité ?

Pour éviter de vous lancer dans des travaux couteux pour rien, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour effectuer un diagnostic et identifier la cause réelle. Quoi qu’il en soit, ne vous contentez pas de recouvrir les traces d’humidités de peinture, de lambris, de tapisserie ou d’enduits divers. Vous ne feriez que repousser le problème et vous verriez bientôt ces caches misère se couvrir à nouveau de taches. Masquer l’humidité ne permet pas de la soigner et vous fera dépenser inutilement de l’argent en travaux d’embellissement. L’autre erreur à ne pas commettre est d’enduire les murs d’isolant ou de produit anti-humidité. Cela ne fait que contenir l’eau à l’intérieur des murs. Résultat, elle s’étend jusqu’à trouver une autre porte de sortie. Enfin, ne vous équipez pas de déshumidificateurs de salon en pensant qu’ils règleront le problème ; certes, ils récoltent l’excès d’humidité, mais il ne s’agit que d’un pansement, pas d’un traitement !

Le professionnel pourra repérer les causes de l’humidité et établir le bon plan d’action, destiné à en venir définitivement à bout. Pour ce faire, plusieurs solutions peuvent vous être proposées :

  • Repenser entièrement la ventilation et nettoyer le système actuel. Si besoin, il convient de l’augmenter et de mieux le dimensionner à votre habitation. L’installation d’une VMC (Ventilation mécanique contrôlée) permet en outre d’évacuer l’air humide des différentes pièces.
  • Poser une membrane étanche sur les sols et murs en contact avec la terre pour mieux les isoler de l’eau.
  • Assécher les murs au moyen de traitements et d’appareils adaptés.
  • Mettre en place un dispositif de drainage de l’eau tout autour de votre habitation.

En faisant appel à un professionnel rapidement, vous éviterez de perdre du temps et de l’argent et de faire le mauvais diagnostic. Effectuez plusieurs devis auprès de différents prestataires et choisissez celui qui vous convient, à même de réaliser un travail sérieux.

Pour information, la ventilation est obligatoire pour tout logement construit depuis 1982. Elle peut prendre la forme d’une VMC dite simple flux (mécanique contrôlée), dite double flux (pour réchauffer l’air neuf), dite VMR (mécanique répartie) ou VMI (mécanique par insufflation).

Petites astuces anti-humidité au quotidien

Il existe des petites règles et astuces pour éviter la formation d’humidité :

  • Aérez votre logement et ventilez-le convenablement : c’est la base ! Aérez chaque jour votre maison entre 5 et 10 minutes. L’air se renouvelle et l’excès d’humidité s’évacue naturellement. Complétez ces gestes simples d’une ventilation adaptée et fonctionnelle.
  • Ne faites pas sécher votre linge n’importe où : si vous ne pouvez pas le laisser dehors, préférez une pièce bien ventilée pour éviter que l’humidité du linge ne s’évapore pour se déposer sur les murs.
  • Ne bloquez jamais les bouches d’aération : elles sont parfois – surtout dans les maisons modernes ultra-isolées – le seul moyen de laisser passer l’air.
  • Conservez le système de ventilation allumé, même la nuit. L’évacuation se fera automatiquement et régulièrement, ne laissant pas le temps à l’humidité de s’installer.
  • Surveillez l’éventuelle formation de fissures autour des fenêtres et des portes. Mais ne les rebouchez pas n’importe comment, sans quoi vous risquez de déplacer le problème sans le résoudre.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : L7ABKC

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture

  • Comment détecter l'humidité dans les murs ? Comment détecter l'humidité dans les murs ? En plus d’être nocive pour la santé puisqu’elle est notamment à l’origine des rhumes à répétition, l’humidité coûte cher en travaux de rénovation à cause des dégâts sur les...
  • Cave humide : causes, solutions, traitements et coût Cave humide : causes, solutions, traitements et coût Une cave humide est très désagréable. La pièce a une odeur de renfermé, elle peut se couvrir de moisissures et les affaires qui y sont stockées se détériorent peu à peu.Mais le problème ne...