Vous êtes ici : Dossiers et conseils bricolage, construction, rénovation pour la maison > Chauffage et isolation > Comment détecter l'humidité dans les murs ?

Comment détecter l'humidité dans les murs ?

Comment détecter l'humidité dans les murs ?

En plus d’être nocive pour la santé puisqu’elle est notamment à l’origine des rhumes à répétition, l’humidité coûte cher en travaux de rénovation à cause des dégâts sur les matériaux qu’elle provoque. Sans compter qu’elle peut faire augmenter la facture de chauffage de 25%. Pour toutes ces raisons, il est essentiel de traquer les potentielles causes du problème et vite les résoudre.

Les infiltrations d’eau

L’infiltration d’eau se manifeste par des taches d’humidité qui apparaissent au niveau des murs. Elle peut être causée par différents facteurs. Peut-être que le bâtiment est tellement ancien que les murs ont fini par développer un caractère très poreux. Dans le cas où les traces sont visibles dans les combles ou sous le toit, suspectez une infiltration d’eau de pluie. Ce problème peut également s’expliquer par une malfaçon de la maçonnerie. S’il est causé par la vétusté des murs, il est préférable d’envisager un nouveau revêtement. Et pourquoi pas faire d’une pierre deux coups en rénovant la façade tout en améliorant l’isolation de la maison.

Les remontées capillaires

Lorsque le niveau inférieur des murs est continuellement mouillé, il est peut-être question de remontées capillaires. Les murs deviennent des éponges et se remplissent d’eau. Un problème d’humidité rencontré fréquemment dans les vieux bâtiments datant d’avant 1959. À l’époque, l’installation de vide sanitaire n’était pas une obligation. Les remontées capillaires survenant dans les maisons plus récentes sont dues à un vice de construction. Conséquence ? Les enduits s’effritent, les murs semblent gonfler et les plinthes se décollent. Devant ce genre de situation, le mieux est d’injecter un gel imperméable dans le mur ou faire des saignées dans ce dernier afin d’y installer une barrière anti-humidité.

La condensation

La condensation est l’un des phénomènes les plus récurrents dans les maisons. Elle apparait dans les pièces d’eau comme la cuisine, la salle de bain et la buanderie et découle d’une ventilation défaillante dans le logement. Une mauvaise évacuation des vapeurs d’eau est en effet à l’origine du problème. Ces dernières finissent par se déposer sur les parois puisqu’elles ne sont pas éliminées. Même la respiration et la transpiration des habitants de la maison finissent par créer cet effet de condensation. Heureusement, une bonne aération régulière de la maison peut suffire à régler le problème. Si cela ne fonctionne pas, il va falloir envisager l’installation d’un système de ventilation performant de type VMC. Ce dispositif va faciliter et accélérer l’élimination des vapeurs d’eau.

Les fuites d’eau

Des taches d’humidité qui se développent à proximité de tuyaux d’écoulement ou de conduites signifient qu’une fuite est la cause de l’humidité. Il se peut que les tuyauteries soient percées ou tellement vétustes qu’elles laissent écouler l’eau. Mais attention, il n’est pas toujours facile de détecter seul la véritable origine du problème. D’où l’intérêt de solliciter les services d’un professionnel qui posera son diagnostic. Ce spécialiste usera par exemple d’un humidimètre pour identifier la source de l’humidité. Il ne faut surtout pas laisser ce fléau s’aggraver, car cela peut fragiliser la structure de la maison notamment lorsqu’il touche les charpentes.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : dpRM6P

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture