Vous êtes ici : Dossiers et conseils bricolage, construction, rénovation pour la maison > Chauffage et isolation > Guide d’achat d’une chaudière au gaz : conseils et prix

Guide d’achat d’une chaudière au gaz : conseils et prix

Guide d’achat d’une chaudière au gaz : conseils et prix

Le gaz est une énergie intéressante, surtout lorsque l’on est raccordé au gaz de ville, ou gaz naturel. Moins polluant que le fioul et moins cher que l’électricité, il allie performance et économies d’énergie.

Toutefois, si ce type d’appareil présente de nombreux avantages, il en existe tellement de modèles que s’y retrouver et faire le bon choix n’est pas toujours simple. Nos experts vous guident dans votre achat, vous apportent leurs conseils et vous renseignent sur les prix pour votre confort !

Quelles sont les caractéristiques d’une chaudière au gaz ?

La chaudière au gaz a pour principale caractéristique d’être un système de chauffage économique. Pour convenir à tous les besoins, elle se décline en plusieurs typologies, systèmes d’accroche et dimensions. Elle se dimensionne notamment selon la surface à chauffer au sein de l’habitation et les modèles à condensation sont les plus intéressants en termes économiques et écologiques lorsqu’il s’agit de chauffer de grands logements.

La chaudière au gaz peut être uniquement destinée au chauffage de la maison, ou bien elle peut également produire de l’eau chaude sanitaire, ou ECS. Dans ce cas, elle est dite mixte ou double service. L’évacuation des fumées est possible grâce à trois moyens : le système à ventouse, le tirage dit naturel et la VMC.

Il convient de choisir également le combustible, puisqu’une chaudière au gaz peut utiliser aussi bien le gaz de ville ou naturel que le gaz propane. Néanmoins, les options diffèrent entre les deux modes. En outre, pour bénéficier d’un bon niveau de chauffe, la puissance utile doit être supérieure de 20 % aux déperditions de chaleur de votre habitation.

Quand et pourquoi changer sa chaudière au gaz ?

Même si sa durée de vie est plus longue, une chaudière de plus de 15 ans peut être remplacée par un modèle plus performant pour réaliser des économies d’énergie – et donc financières – et pour gagner en sécurité et en confort.

En outre, les aides de l’État peuvent rendre ce type d’achat particulièrement intéressant en termes financiers, puisque la rénovation énergétique fait partie des priorités du gouvernement.

Comment fonctionne une chaudière au gaz ?

La chaudière au gaz est équipée d’un bruleur qui chauffe l’eau qu’elle contient à 40° ou à 90° selon les modèles. Celle-ci est ensuite distribuée au sein de l’habitation, grâce à un réseau de chauffage divisé en tuyaux d’alimentation, vers des radiateurs à eau chaude ou le chauffage au sol. On distingue deux types de chaudières à gaz : le système à basse température et le modèle à condensation, dont le rendement est supérieur.

Bien choisir sa chaudière au gaz : pour quel modèle opter ?

Il existe trois types de chaudières au gaz : les modèles à basse température, les modèles à condensation et les modèles mixtes.

La chaudière au gaz à basse température

Ce modèle chauffe l’eau à hauteur de 40°. Elle est plus économique à l’achat et permet de réaliser des économies de près de 20 % par rapport à un modèle classique de chaudière. Toutefois, son rendement demeure inférieur à la chaudière à condensation.

La chaudière au gaz à basse température peut être à ventouse ou à cheminée pour l’évacuation.

  • Le système à ventouse a pour avantage d’éviter l’installation d’un conduit de cheminée et donc des travaux parfois importants. Il dispose de deux circuits, un pour l’arrivée de l’air provenant de l’extérieur et l’autre pour évacuer les fumées. Son étanchéité lui permet d’être installé dans un local fermé sans danger.
  • Le système à cheminée puise en revanche l’air qui lui est nécessaire au sein de la pièce où la chaudière est située, ce qui ne la rend pas étanche et limite, voire interdit, son usage en local fermé. L’évacuation des fumées est possible grâce à un conduit tubé de cheminée.

La chaudière à basse température convient à : un logement peu spacieux, bien isolé, et à ceux qui ne veulent pas investir dans un modèle de chaudière couteux.

La chaudière au gaz à condensation

Ce modèle fonctionne en chauffant l’eau à une température avoisinant 90°, pour un rendement intéressant supérieur à 105 %. Ce système marche à l’énergie latente, autrement dit l’énergie produite par la condensation des fumées émises et contenant de la vapeur d’eau.

Cet appareil est plus coûteux à l’achat, mais il est plus économique à l’usage puisqu’en consommant moins de gaz, il permet de gagner jusqu’à 30 % d’économies par rapport à un modèle classique, et jusqu’à 10 % vis-à-vis d’un appareil à basse température.

Elle ne nécessite pas de conduit et fonctionne au moyen de deux circuits en ventouse. Elle puise l’air nécessaire à l’extérieur et elle évacue les fumées par un autre circuit.

La chaudière à condensation convient à : ceux qui ont des besoins élevés en chauffage et en eau chaude sanitaire, ceux qui sont prêts à dépenser davantage à l’achat pour réaliser plus d’économies plus tard, ceux qui souhaitent bénéficier du crédit d’impôt et à ceux qui peuvent raccorder la chaudière aux eaux usées.

La chaudière mixte ou double service

Ce dispositif produit de l’eau chaude sanitaire, ou ECS, en plus de la production de chaleur pour le chauffage de la maison.

Il existe trois types de production d’eau chaude : le système à accumulation, le système à micro-accumulation et le système instantané.

  • La chaudière à accumulation : l’eau chaude produite est stockée dans un ballon dont les dimensions se choisissent selon les besoins. Volumineuse, elle est aussi plus confortable.
  • La chaudière à micro-accumulation : seuls 3 à 5 litres d’eau chaude sont stockés dans le ballon. Cette réserve permet de disposer rapidement d’eau chaude le temps qu’un volume plus important ne chauffe.
  • La chaudière instantanée : ce modèle compact est idéal pour les petits besoins en eau chaude, mais elle est déconseillée aux maisons ayant plusieurs salles de bains et aux familles nombreuses.

Bien choisir sa chaudière au gaz : un modèle mural ou au sol ?

La chaudière au gaz murale

Celle-ci se fixe sur l’un des murs de l’habitation. Grâce à son encombrement réduit, elle est idéale pour les petits logements. Toutefois, elle ne suffit pas à couvrir les besoins en chauffage et en eau chaude d’une famille nombreuse et sa durée de vie est plus faible qu’un modèle au sol.

La chaudière murale convient à ceux qui ont un budget réduit et un logement de petite taille.

La chaudière au gaz au sol

Ce modèle plus volumineux a besoin de place et est donc plutôt conseillé dans les grands logements qui disposent d’un espace dédié. De plus, son grand ballon d’eau chaude permet de répondre rapidement aux besoins d’une grande famille. En revanche, elle est plus chère à installer que sa cousine murale.

La chaudière au sol convient à ceux qui ont la possibilité de dépenser davantage, ceux qui ont un logement vaste et à ceux qui ont des besoins en chauffage et en eau chaude importants.

Quel tarif pour une chaudière au gaz ?

Une chaudière au gaz peut être plus économique et avantageuse à l’achat que ses équivalents électrique, fioul, hybride et bois. Comptez en effet une moyenne de 500 euros à 8 000 euros pour un modèle au gaz, contre 1 000 euros à 4 000 euros pour une chaudière électrique, 1 700 euros à 10 000 euros pour un appareil au fioul et 5 000 euros à 20 000 euros pour une chaudière au bois.

Pour la pose d’une chaudière au gaz par un prestataire professionnel, comptez entre 500 euros et 1 500 euros. Le tarif est susceptible de varier selon le modèle choisi, le contexte et les facilités d’installation, les prix pratiqués par le prestataire et la zone géographique.

Comment bénéficier des aides de l’État pour s’équiper d’une chaudière au gaz ?

Seules les chaudières performantes et de qualité peuvent vous permettre de bénéficier des aides financières de l’État. Un modèle à bas prix ne vous le permettra pas. En outre, l’appareil doit être installé par un artisan qualifié RGE (Reconnus garants de l’environnement) et un certificat doit vous être délivré.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : eXgc35

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture

  • Comment purger un radiateur ? Comment purger un radiateur ? Ces derniers temps, si vous avez remarqué que votre radiateur semblait mal fonctionner, ou que celui-ci faisait désagréablement du bruit, avant d’engager des frais énormes en faisant appel à...
  • Guide d’achat d’une chaudière au fioul : conseils et prix Guide d’achat d’une chaudière au fioul : conseils et prix Vous envisagez de faire installer une chaudière au fioul chez vous ? Découvrez les conseils de nos experts et le budget qu’il vous faudra prévoir en fonction du modèle choisi. Devis gratuit...