Vous êtes ici : Dossiers et conseils bricolage, construction, rénovation pour la maison > Fenêtre et porte d’entrée > Rénovation de fenêtre en double vitrage : prix et conseils

Rénovation de fenêtre en double vitrage : prix et conseils

Rénovation de fenêtre en double vitrage : prix et conseils

Vous souhaitez vous tourner vers la rénovation de fenêtre en double vitrage pour votre habitation ? Une solution ingénieuse pour réaliser des économies d’énergie et gagner en confort ! Nos experts vous guident pas à pas vers la réalisation de votre projet.

La rénovation de fenêtre en double vitrage : quelles sont les possibilités ?

La rénovation de fenêtre en double vitrage consiste à remplacer une fenêtre à simple vitrage par une menuiserie disposant d’un double vitrage. Ce type de rénovation permet d’apporter une meilleure isolation thermique et phonique à un logement et ainsi de réaliser des économies d’énergie tout en étant bien moins dérangé par les bruits extérieurs.

Actuellement, le double vitrage standard est dit 4 / 16 / 4. Cela signifie que les deux plaques de verre sont d’une épaisseur de 4 mm et que l’espace entre les deux mesure 16 mm. Contrairement à ce que l’on pense, cet espace n’est pas vide ; il contient de l’air, ou le plus souvent un gaz, l’argon, qui contribue à isoler phoniquement et thermiquement le vitrage.

On distingue plusieurs possibilités de rénovation de fenêtre en double vitrage : la pose d’un survitrage, le remplacement de la fenêtre par une nouvelle ou encore l’installation d’un double vitrage.

L’installation d’un survitrage

Le survitrage est une technique simple qui consiste à ajouter une partie vitrée au vitrage existant, ce qui vous permet de passer d’un simple à un double vitrage sans véritables travaux. Toutefois, cette pratique n’est possible que sur les fenêtres en bois. Rapide et peu coûteuse, elle reste néanmoins la technique la moins efficace en termes d’isolation. En outre, le survitrage nécessite davantage d’entretien que les autres dispositifs en raison du disgracieux voile de couleur blanchâtre qui se forme entre les vitres avec le temps.

Pour l’installation d’un survitrage, comptez en moyenne 100 euros à 180 euros, le matériel et la pose compris.

Le remplacement de la fenêtre par une nouvelle

Le remplacement pur et simple d’un modèle de fenêtre ancien par un autre plus performant est la solution la plus évidente. Pour y gagner non seulement en vitrage, mais également en isolation et en confort, vous pouvez opter pour une toute nouvelle menuiserie en PVC, en aluminium ou en bois. Si vous n’avez pas envie de vous embêter chaque année avec l’entretien de vos fenêtres, le PVC et l’aluminium sont les matières les plus conseillées ; les nouveaux modèles savent même imiter le bois pour les adeptes du naturel et l’authentique.

Toutefois, il est malheureusement fréquent de constater des pertes de dimension d’ouverture. Il faut savoir que la nouvelle fenêtre est posée là où se situait l’ancienne et se fixe donc sur les précédentes menuiseries. Pour éviter une malfaçon et limiter les déperditions de chaleur, il est recommandé de faire poser vos nouvelles fenêtres par un artisan menuisier compétent et qualifié, et de soigneusement contrôler le chantier.

Pour le remplacement d’une fenêtre par une nouvelle plus performante, comptez en moyenne entre 70 euros et 1 200 euros, frais de matériel et de pose compris.

La pose d’un double vitrage en rénovation

Seul un menuisier qualifié et compétent sera à même de réaliser ce type de prestation, et uniquement à la condition que vos menuiseries soient saines et en bon état. En effet, votre menuiserie doit pouvoir supporter la pose d’un nouveau vitrage.

Sachez toutefois que l’esthétique de votre fenêtre peut être compromise par ce type de dispositif. En effet, il est fréquent que le vitrage soit légèrement trop grand et qu’il dépasse de la feuillure.

Pour la pose d’un double vitrage en rénovation, comptez entre 350 euros et 600 euros en moyenne, matériel et pose compris.

Les différents types de vitrages

Il existe plusieurs types de vitrages, du plus simple et classique au plus perfectionné.

  • Le double vitrage 4 / 16 / 4 : c’est le type de double vitrage classique installé dans la plupart des habitations. Il associe deux plaques de verre de 4 mm d’épaisseur à un espace intermédiaire de 16 mm d’épaisseur rempli d’air ou de gaz argon.
  • Le double vitrage 4 / 20 / 4 : cette forme de vitrage est plus récente. Elle n’est pas systématiquement conseillée ni plus performante ; sa création répond davantage à la démocratisation des vitrages plus épais destinés à la sécurisation antieffraction. On trouve désormais de nombreux produits de ce type sur le marché.
  • Le verre antieffraction : ce type de vitrage est très résistant et agit donc comme un véritable retardataire en cas de tentative d’effraction. Il est généralement conseillé pour toutes les ouvertures vitrées qui ne peuvent être protégées d’un volet ou d’une grille.
  • Le verre sécurité : cette typologie de vitrage n’a aucune particularité antieffraction ; il s’agit d’un vitrage qui limite le risque de blessure en cas de casse. En effet, si la vitre est brisée, elle se fractionnera en gros morceaux au lieu d’éclater et de s’éparpiller en petits fragments plus dangereux.

Comment choisir ses nouvelles fenêtres ? Les conseils de nos experts !

Face aux nombreuses possibilités qui s’offrent à vous, il n’est pas toujours simple d’opérer un choix. Nos experts vous prodiguent tous leurs conseils pour mieux vous guider vers la solution qui vous convient.

Conseil n°1 : les caractéristiques techniques du vitrage

On distingue plusieurs critères :

  • Uw : il s’agit du coefficient de transmission thermique de l’ensemble de la fenêtre, c’est-à-dire la menuiserie et le vitrage. Plus l’Uw est faible, plus la fenêtre est isolante. Autrement dit, une fenêtre avec un Uw de 1,1 sera très performante en matière d’isolation ; une fenêtre avec un Uw de 1,3 sera performante, etc.
  • Sw : il s’agit du facteur solaire. Plus l’apport solaire est important, moins il est nécessaire de chauffer en période froide et plus il est recommandé de fermer les volets en période chaude. Le Sw évolue entre 0 et 1. Idéalement, une bonne fenêtre ne peut afficher un Sw inférieur à 0,3 et comprend un excellent apport solaire à partir de 0,6.
  • AEV :
  • Le A se réfère au niveau d’étanchéité du vitrage à l’air. A4 est le plus performant en matière d’étanchéité. Il est déconseillé de choisir un modèle inférieur à A3.
  • Le E se réfère à la résistance du vitrage à l’eau, autrement dit la pluie. Le classement du vitrage évolue de médiocre (E1A) à excellent (E9A).
  • Le V se réfère au niveau de résistance du vitrage au vent. Si vous résidez en bord de mer ou dans le sud de la France, optez pour un vitrage très résistant, vous y trouverez davantage de confort. Le classement s’étend de faible (1) à excellent (5) et de A à C.

Conseil n°2 : vigilance ! vigilance ! vigilance !

La rénovation de fenêtre à double vitrage est un projet qui se réfléchit et se prépare. Voici les astuces de nos spécialistes du domaine :

  • Remplacez vos fenêtres en hiver : évitez l’été, car en cas de malfaçon, vous n’aurez plus la possibilité d’agir. En changeant vos fenêtres l’hiver, vous ressentirez davantage les éventuelles pertes de chaleur et le passage de l’air froid qui s’infiltre dans l’habitation, synonymes de malfaçon. De même, acquittez-vous de la facture uniquement après vous être assuré que la nouvelle fenêtre soit parfaitement étanche. Ne vous laissez pas presser par l’artisan, vous disposez d’un délai légal de plusieurs jours pour régler le solde de la facture après la réalisation des travaux.
  • Faites poser une VMC : si votre habitation n’est pas équipée d’une VMC, il vous faudra en poser une. En effet, votre logement sera bien mieux isolé après la pose de vos nouvelles fenêtres et la VMC permettra à l’air de mieux circuler et ainsi d’évacuer l’humidité naturelle afin de ne pas laisser le temps aux moisissures de se former.
  • Pensez à l’acoustique : l’isolation thermique n’est pas la seule qui importe. Si vous résidez dans une rue passante, à proximité d’une route ou d’un site fréquenté, assurez-vous d’installer un vitrage performant en matière d’isolation phonique.

La rénovation de fenêtre en double vitrage : quel prix ?

Le prix de la rénovation de fenêtre en double vitrage peut varier grandement selon la formule de vitrage choisie, le type de menuiserie et les tarifs pratiqués par le prestataire chargé de la pose.

  • Un modèle de double vitrage standard peut coûter entre 55 euros et 120 euros par m². Plus le vitrage est épais, plus le prix augmente.
  • Un modèle de vitrage bénéficiant d’une isolation phonique renforcée peut être facturé entre 140 euros et 200 euros par m².
  • Un vitrage à retardateur antieffraction vous coûtera entre 100 euros et 250 euros par m².
  • Enfin, pour un modèle chauffant luxueux, comptez entre 800 euros et 1 000 euros par m².

Si l’investissement est conséquent, vous constaterez rapidement une amélioration de votre confort et une diminution de votre consommation – et donc de votre facture – d’énergie. En effet, entre 5 et 30 % des pertes de chaleur se font par les fenêtres !

Enfin, malheureusement, sachez qu’il n’est plus possible de profiter du crédit d’impôt pour le remplacement des fenêtres depuis le 1er juillet 2018.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : TwqvW3

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture