Vous êtes ici : Dossiers et conseils bricolage, construction, rénovation pour la maison > Chauffage et isolation > Moisissures sur les murs : causes, traitements et solutions

Moisissures sur les murs : causes, traitements et solutions

Moisissures sur les murs : causes, traitements et solutions

La formation de moisissures sur les murs est particulièrement désagréable. Si elles sont inesthétiques, elles sont surtout dangereuses pour la santé. Il convient donc d’agir rapidement pour les éliminer, mais pas n’importe comment !

Pour vous débarrasser définitivement et efficacement des moisissures, nos experts vous présentent les causes de leur formation, les traitements et les solutions qui s’offrent à vous à travers ce dossier complet.

Qu’est-ce que la moisissure et quels sont ses impacts sur notre santé ?

Il existe plusieurs types de moisissures au sein des habitations, la moisissure noire étant la plus commune. Toxique, elle peut avoir de graves conséquences sur votre santé si vous y êtes régulièrement exposé. En effet, ses spores malsaines suscitent des allergies parfois importantes. Parmi les impacts qu’elle occasionne, nous pouvons citer une irritation des voies respiratoires, de l’asthme, des allergies diverses, une inflammation oculaire, des nausées et une grande fatigue. Il est donc conseillé d’agir au plus vite pour vous en débarrasser définitivement.

Si on y regarde de plus près, la moisissure qui couvre nos murs intérieurs se compose de champignons minuscules, les mycotoxines. Leur forme est variable selon leur espèce et ils tapissent les murs de mousses, de traces blanches dites efflorescences, d’auréoles brunes ou de taches noires. Par ailleurs, leur forte odeur est désagréable et s’imprègne dans l’air ambiant de la maison, les vêtements et les tissus d’ameublement. Leur impact est négatif sur les êtres humains, sur les animaux et sur tout ce qui se trouve au sein de la maison (enduits, boiseries, tissus, objets, charpentes, papier peint, meubles, etc.). La moisissure n’est donc pas qu’inesthétique ; il faut agir rapidement pour l’éliminer définitivement.

Quelles sont les causes de la formation de moisissures sur les murs ?

Comprendre les causes de la formation de moisissures sur les murs est le meilleur moyen d’agir avec efficacité. En effet, il ne suffit pas de passer un coup d’éponge sur les champignons ni de les recouvrir de papier peint pour les faire disparaître. Si l’origine n’est pas identifiée et soignée, il ne sert à rien de poser un pansement sur la plaie ; l’infection rejaillira de plus belle et poursuivra son extension.

Les moisissures apparaissent toujours dans un contexte d’humidité excessive, c’est-à-dire supérieure à 55 %. Or, ce contexte peut être d’origine variable, car il existe une multitude de causes de formation de l’humidité, dont voici les plus fréquentes.

  • Un accident de type dégât des eaux ou inondation.
  • Une ventilation insuffisante, défectueuse ou inexistante qui ne permet pas un renouvellement de l’air suffisant et une évacuation naturelle de l’humidité. L’humidité restante, dite humidité résiduelle, stagne au sein de l’espace et se condense sur les murs, ce qui forme des moisissures.
  • Une infiltration d’eau dans les murs depuis le sol.
  • Des infiltrations par la façade, l’eau s’infiltrant dans des fissures ou au travers d’un enduit devenu poreux. En effet, une surface endommagée laisse pénétrer l’eau de pluie au cœur des murs qui ressurgit à l’intérieur de l’habitation, formant des moisissures. Le même phénomène se produit lorsque la toiture est mal fixée et qu’elle laisse l’eau pénétrer dans la maison par le plafond.
  • Des remontées capillaires, l’eau remontant par les fondations le long des murs.

Les moisissures sont susceptibles d’apparaître à tout endroit de la maison. Néanmoins, on les rencontre principalement dans des pièces comme la salle de bain, la cuisine ou la cave, qui ont tendance à être régulièrement soumises à l’humidité et ainsi à la stocker.

Comment éliminer les moisissures sur les murs ? Les solutions et les traitements pour agir rapidement et efficacement !

Le grand nettoyage : enlever la moisissure des murs

La première action que vous pouvez effectuer, c’est de retirer les moisissures qui se forment sur vos murs. Cette solution n’est pas définitive, mais elle est d’une grande aide immédiate, car vous ne devez pas rester exposé aux champignons. Effectuez-la si vous n’avez pas encore identifié la cause de leur formation ou si vous êtes dans l’attente d’un traitement.

  • Équipez-vous : protégez-vous en enfilant des gants et un masque de protection pour éviter le contact avec les champignons et les produits nettoyants. Portez des lunettes si les moisissures sont importantes ou si vous êtes sensibles au niveau des yeux.
  • Utilisez un produit adapté que vous diluerez dans un peu d’eau : de l’eau de javel (attention, pas sur les murs en plâtre !), de la soude ou du vinaigre blanc.
  • À l’aide d’une éponge adaptée ou d’une brosse, frottez les moisissures sur le support jusqu’à les faire disparaître.
  • Rincez le mur à l’eau claire pour éliminer les traces.
  • Recommencez l’opération si cela est nécessaire afin de tout éliminer.

N’agissez jamais à sec sans produit, car vous ne feriez que disséminer les spores des moisissures dans l’air ambiant. Par ailleurs, la pièce que vous traitez doit être bien ventilée pour votre sécurité. Ouvrez les fenêtres le temps de l’opération et du séchage.

Le bon diagnostic par un professionnel compétent

Pour vous débarrasser des moisissures, il faut en identifier la source. Pour identifier la source, il est préférable de contacter un professionnel qualifié. Celui-ci pourra réaliser un diagnostic humidité complet grâce à ses équipements de qualité.

  • La neutrographie : cette sonde à neutrons sert à trouver le cheminement opéré par l’eau infiltrée au sein de votre habitation afin d’en identifier la source et d’évaluer le taux d’humidité.
  • La thermographie infrarouge : elle permet de détecter les fuites cachées et les infiltrations au sein des murs. Cette technique non invasive consiste à mesurer les températures de surface au moyen d’une caméra spécifique dite thermographique.
  • La corrélation acoustique : le professionnel utilise un aquaphone, un outil amplificateur de son qui permet de détecter la source de l’humidité par le bruit.
  • L’inspection vidéo : après avoir creusé un petit trou de quelques millimètres dans votre mur, le professionnel glisse au cœur des cloisons une minuscule caméra endoscopique. Elle permet de repérer les fuites, les infiltrations et les fissures.

Ce diagnostic vous permet de connaître l’origine de la formation des moisissures et l’étendue des dégâts au sein de votre habitation. Le professionnel peut vous conseiller sur les travaux à effectuer ; il peut les réaliser pour vous ou bien vous guider à l’aide de précieux conseils pour vous permettre de les faire par vous-même si vous vous en sentez capable. Un diagnostic ne vous engage en rien, il ne fait que vous renseigner. C’est donc une étape essentielle pour venir à bout du problème de manière efficace.

Les traitements et les solutions de longue durée

Nous l’avons dit, retirer la moisissure des murs ne suffit pas ; elle se reformera d’elle-même en quelques jours. Faites appel à un professionnel pour identifier l’origine de leur formation ; il réalisera un diagnostic précis afin de trouver une solution pour résoudre la cause, mais aussi pour bien traiter votre maison.

Selon la cause de l’apparition des moisissures, plusieurs solutions s’offrent à vous.

  • En cas de défaut de ventilation, il convient de faire vérifier votre installation. Idéalement, équipez-vous d’une bonne VMC, suffisamment dimensionnée pour couvrir toute votre habitation et régulièrement nettoyée pour favoriser son bon fonctionnement. Pour vous aider en cas d’humidité excessive, vous pouvez vous équiper également de déshumidificateurs électriques ou chimiques.
  • En cas d’infiltration d’eau ou de remontées capillaires, vous disposez là aussi de plusieurs solutions : assèchement des murs, drainage, pose d’une membrane étanche, cuvelage, traitement de surface, etc. Le professionnel pourra vous conseiller sur la solution la plus adaptée à votre situation.
  • En cas d’accident, réparez l’origine de la fuite et procédez à un assèchement des murs touchés s’ils sont gorgés d’eau.
  • Etc.

Dans tous les cas, n’entreprenez pas de travaux de rénovation ou d’embellissement avant l’élimination complète de l’humidité et des moisissures. Procéder trop vite ne permet pas une totale éradication et l’humidité ressurgira sur vos nouveaux supports. Prenez le temps d’agir dans le bon ordre, soyez patient et évitez de perdre inutilement de l’argent !

Par ailleurs, évitez d’appliquer un enduit hydrofuge sur un mur non « guéri » ; vous ne feriez que bloquer l’humidité à l’intérieur ; dans ce cas, celle-ci s’étendra dans les murs de votre habitation jusqu’à trouver un autre endroit où rejaillir. Dans ce cas, le traitement sera encore plus difficile et encore plus coûteux !

Prévenir la formation de nouvelles moisissures sur les murs

Pour éviter que les moisissures ne reviennent, faites isoler convenablement vos murs. Un mur froid, mal isolé et victime de ponts thermiques facilite la formation des moisissures. En isolant vos murs, vous réduisez ces risques et vous faites des économiques sur votre consommation énergétique.

Par ailleurs, aérez correctement vos pièces. Équipez votre maison d’une bonne ventilation afin de brasser l’air en continu et d’évacuer le trop-plein d’humidité naturellement avant qu’elle ne stagne. Chaque jour, ouvrez vos fenêtres pendant 5 à 10 minutes afin de renouveler l’air intérieur ; même s’il fait froid, dites-vous que vous contribuez également à éliminer les bactéries, acariens et autres micro-organismes de votre habitation par la même occasion. En hiver, une aération quotidienne courte, mais intense est idéale et suffisante.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

1 commentaire

Écrit par Jacques le 02/10/2018 à 05h58

Depuis peu une tache d'humidité est apparue dans ma chambre au plafond, ma maison est de plain pieds, je suis allé voir sous le toit, mon placo est humide mais je ne vois pas de trou dans la toiture, existe t'il une méthode pour rendre étanche le placo sans démonté toutes la laine de verre ?

La tache est situé au plafond mais n'est pas visible sur le mur. Je précise que c'est une maison en bois et que l'humidité se trouve à la vertical du mur extérieur.

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : JffVRS

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture