Vous êtes ici : Dossiers et conseils bricolage, construction, rénovation pour la maison > Gros œuvre et rénovation > Prix de rénovation d’un parquet : coût, devis et conseils

Prix de rénovation d’un parquet : coût, devis et conseils

Prix de rénovation d’un parquet : coût, devis et conseils

Si votre habitation est équipée de parquet, vous savez que l’entretien de ce type de revêtement est complexe et coûteux, mais qu’il est surtout nécessaire pour en préserver la durée de vie et l’éclat. Pour mieux vous accompagner dans vos travaux de rénovation, nous vous aidons à définir le budget nécessaire à votre situation et nous vous faisons profiter de nos conseils d’experts pour faire le bon choix ainsi que quelques économies.

Quels parquets peuvent-ils être rénovés ?

Trois types de parquets peuvent être rénovés : le parquet en bois massif, le parquet contrecollé et le parquet vitrifié.

  • Le parquet massif a pour particularité d’être entièrement et uniquement fait de bois. D’aspect traditionnel, il est le plus résistant des planchers et un bon entretien régulier lui permet de vivre de très longues années sans s’user. Il supporte les rénovations vitrifiées, cirées et huilées.
  • Le parquet contrecollé est composé de trois couches, dont deux ne sont que des agglomérats de dérivés du bois. Seule la couche de surface est constituée de véritable bois, généralement une essence noble. Il supporte également les rénovations vitrifiées, cirées et huilées.
  • Le parquet vitrifié est composé de fibres de bois enrobées de film imperméable et invisible. Il supporte les rénovations cirées et vitrifiées.

Le parquet stratifié, qui reste le type de plancher le plus économique et le plus utilisé, ne contient pas de bois, mais un agglomérat de fibres collées à la résine et recouvertes d’une couche de papier teinté. Il ne peut donc pas être rénové.

Quel budget prévoir pour rénover son parquet ?

Rénover son parquet permet d’en préserver l’éclat au fil du temps et de lui redonner un aspect neuf. D’ordre général, la rénovation consiste en un ponçage de la surface et en l’application d’un produit protecteur et révélateur.

Le coût de la rénovation dépend essentiellement de la prestation à réaliser, car chaque parquet a des besoins spécifiques. Il peut s’agir d’une rénovation partielle, d’une réparation, d’un remplacement, d’une teinte ou d’un ponçage. Toutefois, on peut estimer qu’une rénovation de parquet coûte entre 25 et 45 euros par mètre carré en moyenne, ce tarif comprenant le matériel et le coût de la main d’œuvre.

  • Pour rénover du parquet massif, prévoyez 25 à 45 euros par mètre carré (fourniture et main d’œuvre comprises). Ce tarif comprend le ponçage et l’application d’une couche de finition pour le vernir, le vitrifier, le cirer ou l’huiler.
  • Si vous souhaitez uniquement poncer votre parquet ou confier seulement cette tâche à un professionnel équipé de machines spécifiques, prévoyez 15 à 25 euros par mètre carré.
  • Pour faire vernir, vitrifier ou huiler votre parquet, prévoyez en moyenne 10 à 30 euros par mètre carré. Ce tarif se justifie essentiellement par la main d’œuvre, plus coûteuse que les produits en eux-mêmes et variable selon les procédés et techniques.

Le ponçage du parquet et la finition

Le ponçage est une étape indispensable dans le cadre de la rénovation de votre parquet. Il permet d’en retirer toute trace et tache, mais également de bien égaliser et uniformiser la couleur et la surface de votre plancher.

Le ponçage nécessite un matériel spécifique et un savoir-faire précis. En effet, pour réussir le ponçage de son parquet sans créer d’irrégularités, il convient d’effectuer trois passages avec des abrasifs dont les grains sont de plus en plus fins. Si la majeure partie de la surface est traitée à la ponceuse, les endroits difficiles d’accès doivent être travaillés à la main tout en respectant la même régularité.

Si l’état de votre parquet le nécessite, le rebouchage des fissures, des rayures et des traces d’impact doit être effectué avec une pâte à bois à base de résine, avant le ponçage. Selon l’état de votre parquet, prévoyez 5 à 20 euros en matériel.

Enfin, il ne reste plus qu’à appliquer la couche protectrice qui permettra de vitrifier, de vernir, de cirer ou d’huiler le parquet pour 10 à 30 euros par mètre carré en moyenne.

Le remplacement de lames de plancher

Si votre parquet est particulièrement usé ou s’il a subi des dommages comme un dégât des eaux, vous serez probablement contraint de remplacer une partie des lames. Dans ce cas, le coût de la prestation dépendra évidemment de la surface à traiter ainsi que du type de parquet à remplacer.

  • Pour du parquet massif, prévoyez 50 à 150 euros par mètre carré.
  • Le modèle flottant coûte 20 à 120 euros le mètre carré en moyenne.
  • Si vous avez opté pour du stratifié, votre budget sera de 10 à 50 euros par mètre carré.

Le coût du remplacement vous sera ensuite facturé par le professionnel selon le type de pose.

  • La pose collée et la pose cloutée coûtent 30 à 35 euros par mètre carré.
  • La pose flottante coûte 25 à 30 euros par mètre carré.

Teindre son parquet

Si vous souhaitez redonner plus d’éclat à un parquet usé ou tout simplement changer de style, vous pouvez teindre votre revêtement de sol à l’occasion de la rénovation. Il suffit de poncer uniformément la surface et d’appliquer une peinture acrylique ou une lasure adaptées à ce type de sol. La teinte de votre parquet vous coûtera entre 12 et 20 euros par mètre carré.

Vitrifier son parquet : agir seul ou le confier à un professionnel ?

Si vous avez la possibilité, les capacités et le temps de poncer et de vitrifier vous-même votre parquet, vous ferez des économies, à condition de le faire bien. Au prix de la ponceuse et du papier abrasif, qui se situe entre 30 et 200 euros, vous devrez ajouter celui du vitrificateur. Comptez en moyenne 2,5 à 4 euros par mètre carré. En effet, un litre de vitrificateur de parquet coûte 25 à 40 euros et permet de couvrir environ 10 m².

Si vous voulez être certain d’obtenir un résultat optimal ou que vous ne souhaitez pas consacrer de longues heures à votre parquet, confiez la prestation à un professionnel pour un coût moyen oscillant entre 25 et 40 euros par mètre carré.

Comment faire des économies sur la rénovation de parquet ?

Les frais de rénovation de votre parquet dépendent de votre type de plancher, de son état, des différentes étapes de la prestation – notamment si un remplacement et du rebouchage sont à prévoir en plus du ponçage et des finitions – ainsi que des tarifs pratiqués par les artisans. Pour faire des économies sur la rénovation de votre parquet, nous vous confions quelques astuces.

  • Le premier conseil est évident : entretenez votre parquet ! Un plancher bien tenu, protégé et propre nécessitera moins de rénovations, ce qui vous permettra d’économiser beaucoup de temps et d’argent.
  • Si vous avez un parquet ciré, lustrez-le une fois par mois avec un chiffon sec, mais sans excès au risque de le rendre glissant et terne. Contentez-vous d’un entretien à l’aspirateur une fois par semaine et ne lavez jamais votre sol à l’eau. Ces gestes simples espaceront les rénovations.
  • Pour un parquet huilé, une nouvelle application d’huile est nécessaire tous les 2 à 3 mois. Pour l’entretien quotidien, utilisez le balai ou l’aspirateur. En cas de taches et salissures, un savon végétal suffit, sans contact direct avec l’eau. Un parquet propre vous durera plus longtemps.
  • Le parquet vitrifié peut être entretenu avec une serpillère légèrement humide et un produit adapté pour ce type de surface. En revanche, n’abusez pas de l’eau et votre parquet restera éclatant bien plus longtemps, ce qui permet d’espacer les rénovations !
  • Limitez la présence d’eau sur le parquet, quel qu’il soit. Si de l’eau tombe, essuyez-la aussitôt. De plus, assurez-vous que vos plantes et fleurs ne soient pas posées à même le sol.
  • Évitez les usures et les rayures des pieds de meubles et de chaises en les protégeant de patins et ne marchez pas en chaussures à talons sur le plancher. De même, évitez d’y poser vos chaussures sales et vérifiez qu’aucun caillou ou objet ne se soit fiché dans les crampons.
  • Sollicitez l’avis de plusieurs prestataires compétents et exigez des devis détaillés présentant les étapes de la prestation et le coût de chaque action et des matériaux. Comparez, négociez et effectuez votre choix selon les offres à votre disposition afin d’opter pour celle présentant le meilleur rapport qualité/prix.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : mYEaRp

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture

  • Comment poser du carrelage mural ? Comment poser du carrelage mural ? La salle de bain et la cuisine sont souvent les pièces maîtresses déclenchant un coup de foudre lors d’un achat immobilier d'une visite de location. Elles sont pour la plupart du temps revêtues...
  • Comment vitrifier un parquet ? Comment vitrifier un parquet ? Applicable autant sur un parquet neuf qu’un parquet ancien, le vitrificateur est un film fin qui imperméabilise et protège le revêtement tout en le rendant plus résistant aux taches et à...