Conseils et astuces pour isoler une fenêtre

Conseils et astuces pour isoler une fenêtre

Une habitation qui bénéficie d’une isolation de qualité apporte un réel confort aux occupants durant l’hiver mais aussi tout au long de l’été, le but étant d’empêcher l’air froid ou chaud d’entrer et la chaleur (ou la fraîcheur) de sortir. Parfaire l’isolation des fenêtres est vivement recommandé pour, en plus, réaliser de substantielles économies sur le plan énergétique. Si le remplacement des fenêtres n’est pas au programme, il est possible de recourir à des solutions ponctuelles, voire relativement durables, afin de remédier aux déperditions de chaleur.

S’offrir des rideaux

Le rideau apporte une touche esthétique à la maison ou à l’appartement et joue la carte du confort, plus encore lorsqu’il est posé devant une fenêtre vétuste ou à simple vitrage. On obtient une efficacité optimale en choisissant des tissus suffisamment épais plutôt que du voilage, et en posant des rideaux dont les dimensions sont supérieures à celles de la fenêtre. Ils représentent ainsi une sorte d’écran thermique. De nombreux spécialistes commercialisent des rideaux thermiques standards mais proposent également des rideaux thermiques sur-mesure.

Intervenir sur le joint d’une fenêtre pour une meilleure isolation

C’est fréquemment par le joint d’une fenêtre que l’air froid s’infiltre dans l’habitation (tout comme l’air chaud d’ailleurs) au point de modifier considérablement la température de la pièce. En hiver, malgré le chauffage, il finit par faire froid et en été, il est difficile de maintenir la pièce fraîche. Avant de songer au remplacement de la fenêtre, il est utile d’intervenir au niveau du joint. Les meilleures solutions sont les suivantes :

Poser un joint en silicone

Tous les magasins de bricolage commercialisent ce type de produit. Le joint en silicone est surtout adapté aux fenêtres en PVC. Il se pose simplement - sans qu’il soit nécessaire d’être un professionnel du bricolage – à l’aide d’un tube en métal ou en plastique que l’on appelle une canule. Un petit lissage à la spatule permet de finaliser la pose du joint en silicone et d’obtenir un résultat impeccable. Si l’on ne possède pas de spatule suffisamment fine pour cela, le lissage peut tout simplement être effectué au doigt.

Restaurer un joint de fenêtre avec une mousse expansée

Si l’on constate que le joint de la fenêtre laisse passer l’air frais provenant de l’extérieur, on peut le restaurer avec une simple mousse expansée. Cette solution est plutôt conseillée pour rénover les joints des fenêtres en bois.

Pour la poser, deux solutions sont envisageables. Soit on utilise une canule pour diffuser la mousse avec précision, soit on achète une mousse expansée en aérosol prête à poser. Le résultat obtenu est immédiat puisqu’en gonflant, la mousse comble le moindre interstice. Elle fait donc barrage à l’air qui ne peut plus s’infiltrer ou s’échapper. Un fignolage est cependant indispensable pour obtenir un effet esthétique. Avec un cutter ou une spatule propre, il suffit d’éliminer l’excédant de mousse une fois que celle-ci est totalement sèche.

Dans le même ordre d’idée, on peut isoler une ancienne fenêtre avec un bourrelet autoadhésif prêt-à-poser qui garantit un calfeutrage efficace pour une quinzaine d’euros. C’est une solution ponctuelle qui permet d’attendre que des travaux d’isolation plus conséquents soient effectués.

Poser un survitrage pour isoler une fenêtre

Le survitrage est une solution intéressante à laquelle on recourt lorsque l’on souhaite améliorer l’isolation d’une fenêtre simple vitrage. Il se décline en différents modèles.

Le survitrage en verre

Ce type de survitrage peut être en verre, en fibre de verre ou bien en miroir sans tain avec ou sans motifs décoratifs. C’est une astuce économique car elle n’entraîne pas de gros travaux mais donne de bons résultats en termes de confort. Pour poser un survitrage sur la face interne de la fenêtre, la procédure est la suivante :

  • Démonter le battant,
  • Procéder au nettoyage du châssis,
  • Poncer les aspérités éventuelles,
  • Tracer les points de repère qui serviront à équilibrer la position des charnières,
  • Visser les charnières,
  • Poser le survitrage en le fixant au battant de la fenêtre,
  • Appliquer à chaque coin une petite équerre caoutchoutée dont le rôle sera d’absorber les vibrations.
  • Remettre le battant en place.

Le principe est relativement simple mais peut tout de même exiger l’intervention d’un professionnel si l’on ne possède aucune notion de bricolage.

Avant d’opter pour ce type de survitrage, il est indispensable de s’assurer que la fenêtre à isoler est encore suffisamment en bon état car elle devra être capable de supporter le poids du survitrage, à savoir plus ou moins 2,5 kg/M² et par millimètre d’épaisseur. Par exemple, un survitrage d’une épaisseur de 3 mm affiche un poids moyen de 7,5 kg/M², soit tout de même 3,75 kg pour un survitrage d’une surface égale à 0,50 M².

Le film de survitrage adhésif

Il existe un autre moyen de survitrer une fenêtre à l’origine d’une déperdition de chaleur : le film de survitrage adhésif fabriqué en plastique thermo-rétractable isolant. Certains modèles sont à poser à l’extérieur, d’autres à l’intérieur, mais tous s’appliquent à-même le vitrage. Le principe de pose est simple puisqu’une fois appliqué sur la vitre il se pose à l’eau savonneuse grâce à un marouflage parfaitement réalisé.

Avant d’appliquer un film de survitrage, il suffit de procéder comme suit :

  • Bien nettoyer la vitre afin qu’il ne reste ni crasse, ni traces,
  • Relever les dimensions exactes de la vitre à recouvrir du film,
  • Dérouler le film thermo-rétractable sur une surface plane puis le découper au cutter en ajoutant aux dimensions de la vitre 6 mm dans la hauteur et autant dans la largeur. Par exemple, pour une vitre à isoler de 1,80 x 0,60 cm, le film de survitrage doit être découpé aux dimensions suivantes : 1,86 x 0,66 cm.
  • Se munir d’une règle plate et d’un cutter puis découper soigneusement le film. Il est conseillé d’intercaler une protection entre le film et le support afin de ne pas abîmer ce dernier lors de la découpe au cutter.

Pour la pose du film de survitrage, il faut s’en référer scrupuleusement aux conseils préconisés par le constructeur. Ils sont précisés en clair sur l’emballage.

Le film de survitrage adhésif protège des regards indiscrets tout en laissant passer la lumière.

Ces astuces sont des solutions plus ou moins durables, qu’il est utile de connaître pour isoler une fenêtre en attendant de la remplacer. Bien entendu, si l’on souhaite bénéficier d’une isolation thermique parfaite sur le long terme, mieux vaut envisager des travaux de rénovation. Demander plusieurs devis à des spécialistes permet de comparer les tarifs et les prestations. S’adresser à un pro est d’autant plus utile qu’il peut constater des défauts d’isolation à d’autres niveaux (sol, combles, murs, etc.) et proposer des solutions adaptées. Les dépenses servant à rendre l’habitation moins énergivore peuvent être considérablement réduites grâce au CITE, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : ak4H7F

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture

  • Fenêtre : PVC, alu ou bois, laquelle choisir ? Fenêtre : PVC, alu ou bois, laquelle choisir ? Que ce soit pour le remplacement ou pour l’installation de nouvelles fenêtre, la sélection doit être faite après mûre réflexion, car de nombreux paramètres essentiels interviennent dans ce...
  • Comment ouvrir une porte quand on a perdu ses clés ? Comment ouvrir une porte quand on a perdu ses clés ? Qui d’entre vous n’a pas vécu un jour la mésaventure de se retrouver enfermé hors de chez lui après avoir perdu ou oublié ses clefs ? Ou après avoir claqué la porte par mégarde ? Mais...