Vous êtes ici : Dossiers et conseils bricolage, construction, rénovation pour la maison > Gros œuvre et rénovation > Extension d'une maison : quelles solutions ? quel budget prévoir ?

Extension d'une maison : quelles solutions ? quel budget prévoir ?

Extension d'une maison : quelles solutions ? quel budget prévoir ?

L’extension d’une maison est à envisager lorsque l’on souhaite augmenter la superficie de son lieu de vie. Disposer d’une surface habitable supérieure améliore le confort de toute la famille, et lorsque celle-ci s’agrandit, l’extension de la maison est souvent préférable au déménagement. De nombreuses solutions sont proposées aujourd’hui permettant à tous les budgets de mener à bien un projet d’agrandissement. Mais avant de se lancer dans les travaux, il est important d’en savoir plus sur les nouvelles règles de construction d’une extension et le coût de cet agrandissement.

Extension de maison : que dit la réglementation en vigueur ?

Est considérée comme une extension de maison, une surface habitable construite à condition qu’elle soit communicante avec la maison :

  • Soit par une ouverture nouvellement créée,
  • Soit par une ouverture qui existe déjà.

Tout type de pièce peut y être aménagé, qu’il s’agisse d’une cuisine, d’une chambre, d’un salon/séjour, d’une salle-de-bain ou d’un bureau par exemple.

Dès lors que l’agrandissement respecte la définition réglementaire, cette extension peut donc résulter :

  • De l’aménagement d’une partie de la maison comme le garage ou les combles,
  • De la construction d’un nouvel ouvrage attenant à la maison existante et qui vient augmenter sa superficie et son volume,
  • D’une surélévation de la maison qui permet d’ajouter un étage.

L’extension peut être :

  • En divers matériaux tels que briques, pierres, bois, verre, béton, etc.,
  • Sur pilotis,
  • En kit.

Il peut aussi s’agir d’une véranda ou d’un container par exemple.

On peut tout à fait choisir d’aménager les combles si l’on souhaite agrandir sa maison sans pour autant allonger la façade. C’est une solution d’extension de maison qui est assez courante.

Chaque propriétaire peut donc opter pour la solution d’agrandissement qui correspond à ses capacités financières, à la configuration de son terrain, mais également à ses goûts à condition toutefois que son projet soit accepté par le Plan Local d’Urbanisme. Tous les styles ne sont pas systématiquement validés. Les règles sont particulièrement drastiques lorsque l’on habite dans une zone classée où le style architectural et l’harmonie entre les différentes constructions ont leur importance.

Agrandir sa maison : les démarches obligatoires

Consultation du service d’Urbanisme, déclaration préalable de travaux, demande de permis de construire et déclaration de l’extension de la surface habitable aux services fiscaux sont les passages obligés. Quant à la réglementation thermique, elle doit elle aussi être suivie à la lettre.

Service d’Urbanisme

Dès que l’on projette de faire construire une extension de la maison, il est nécessaire de se rendre au service d’urbanisme de la mairie de sa commune afin de savoir si c’est possible et sous quelles conditions. Les règles d’urbanisme doivent être respectées à la lettre. Elles varient d’une commune à l’autre et peuvent concerner :

  • Les matériaux utilisés,
  • La couleur et/ou le type de l’enduit mais aussi des menuiseries et de la toiture,
  • La distance à respecter entre l’extension et la limite de la propriété voisine,
  • L’emplacement des fenêtres,
  • La hauteur de la nouvelle construction.

Demande d’autorisation à la mairie de la commune

Cette démarche indispensable est liée à la superficie. Il faut retenir que :

  • La déclaration préalable de travaux suffit si l’extension n’excède pas 40 M². Elle se fait par le biais du formulaire Cerfa 13703-05.
  • Le permis de construire est requis si la superficie de l’extension est supérieure à 40 M². La demande s’effectue à l’aide du formulaire Cerfa 13406-06.

Chaque formulaire Cerfa est annexé d’une notice explicative et de la liste des documents justificatifs à fournir lors de la demande.

Le recours à un architecte est obligatoire si (extension comprise) la surface de plancher totale de la maison est supérieure à 150 M². Cela ne dispense pas le maître d’ouvrage de déposer une demande de permis de construire à la mairie.

Quel que soit le projet en question, il est vivement recommandé de se renseigner à la mairie afin de bien respecter la législation. Si celle-ci n’est pas suivie, le propriétaire risque de devoir démolir son extension.

Déclaration de l’extension aux services fiscaux

Une fois les travaux achevés, le maître d’ouvrage dispose d’un délai de 90 jours pour déclarer l’extension de la surface habitable de sa maison aux services fiscaux. Cela entraîne une modification de la taxe foncière et de la taxe locative.

Pour être en règle avec le fisc, il convient de compléter le formulaire N°6704 puis de l’adresser au service des impôts de son département.

Extension de maison et Réglementation Thermique (RT)

Si l’on recommande fortement de confier son projet d’extension de maison à un expert, c’est parce que plus sa surface est élevée, plus les contraintes liées au respect de la RT 2012 sont importantes. Ces obligations peuvent par exemple concerner :

  • Le chauffage,
  • L’intégration des énergies renouvelables à l’agrandissement,
  • L’isolation,
  • La ventilation…

Extension d’une maison : quel budget prévoir ?

Le prix d’une extension de maison varie considérablement d’une solution à l’autre. Il dépend entre autres :

  • De la superficie,
  • De l’inclinaison du sol,
  • Du type d’extension,
  • Des matériaux utilisés,
  • De la charpente,
  • De la toiture,
  • De la complexité des travaux,
  • Des aménagements intérieurs,
  • Du type d’isolation,
  • Du système de chauffage,
  • Du nombre de fenêtres, de portes et de baies vitrées,
  • Des différentes prestations souhaitées.

A titre indicatif, il faut compter au minimum :

  • 1 000 €/M² pour une extension de maison en ossature bois,
  • 1 200 €/M² pour une surélévation,
  • 1 400 €/M² pour une véranda,
  • 1 500 €/M² pour un agrandissement en parpaing.

Si l’on dispose d’un budget très serré, on a tout intérêt à choisir une extension en Kit dont le prix au M² peut être bien inférieur à ceux indiqués ci-dessus.

Extension horizontale, surélévation de la maison existante ou aménagement des combles : quel que soit le projet, il est nécessaire de faire établir un plan par un artisan expérimenté ou par un architecte.

Il est bien-sûr possible de financer l’extension de la maison grâce à un prêt bancaire au meilleur taux.

Avant toute chose, il convient d’observer les règles de sécurité et de confort auxquelles l’extension de la maison doit répondre pour être habitable. Il n’est donc pas question de jouer les architectes si l’on ne possède pas l’expertise indispensable pour réaliser ces gros travaux. Mieux vaut confier la majeure partie du projet à des professionnels dont le savoir-faire et l’expertise sont reconnus. Trois ou quatre devis d’extension de maison sont nécessaires pour évaluer le budget à consacrer à ce type d’ouvrage et comparer les tarifs proposés.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire - Raconter votre expérience !

Prénom ou pseudo (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Votre commentaire

Code de sécurité à copier/coller : xLnCic

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture

  • Comment choisir son carrelage d’intérieur : nos conseils Comment choisir son carrelage d’intérieur : nos conseils Le choix d’un carrelage est si important qu’il est souvent difficile de se décider pour un modèle plutôt qu’un autre. Tout a son importance : le matériau, les dimensions, l’épaisseur, la...
  • Comment décoller une vieille moquette ? Comment décoller une vieille moquette ? Envie de changer la décoration de la maison et de remplacer la vieille moquette par un revêtement plus moderne et plus pratique ?Attention, décoller une moquette n’est pas une tâche facile....