Isolation phonique et acoustique des pièces de la maison

Date : 03/03/2015 - Catégorie : Gros œuvre et rénovation

Cette page provient du site Bricoleurpro.com
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.bricoleurpro.com/dossier-53-isolation-phonique-acoustique-pieces-maison.html

Pour des raisons d'économie d'énergie, on a surtout parlé de l’importance d’une bonne isolation thermique des logements, en oubliant souvent de tenir compte de l’isolation phonique de la maison. Mais en quoi est-ce que cette opération consiste réellement ?

Isolation phonique et acoustique des pièces de la maison

Qu’est-ce qu’une isolation phonique ?

Il est très difficile de profiter pleinement et sereinement du confort de son logement, lorsque sa maison est localisée dans un lieu bruyant comme une artère passante, un quartier situé non loin d’un aéroport, d’une gare ou d’une autoroute. Mais même si vous habitez dans une zone calme, vous n’êtes pas épargné, car le bruit est malheureusement présent partout, notamment si votre logement est mitoyen.

En effet, vous n’êtes pas à l’abri d’un voisinage bruyant qui met la musique à fond, qui vous gêne avec les bruits assourdissants de leurs aspirateurs, l’aboiement de leur chien ou encore de leurs disputes incessantes de couple. Qui plus est, subies à plein temps et sur du long terme, certaines nuisances peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé pour ne citer que la dégénération de l’ouïe, le développement des insomnies, de l’hypertension artérielle et l'apparition du stress. Pour y remédier, la seule solution est de bien isoler acoustiquement sa maison.

L’objectif de cette démarche consistera à protéger votre lieu d’habitation des bruits extérieurs. Par ailleurs, vous préserverez aussi vos voisins de vos raffuts et de vos vacarmes lorsque vous jouerez de la batterie à domicile par exemple. Enfin, l’isolation phonique empêche également la propagation des bruits d’une chambre à une autre dans un même bâtiment. C’est surtout le cas si la pièce est destinée à un usage particulier comme un studio d’enregistrement ou une salle de cinéma maison.

Comment ça marche ?

Avant d’engager de grands travaux qui peuvent souvent revenir chers, la première chose à faire est d’identifier l'origine des nuisances sonores. Il peut être nécessaire d'avoir recours aux services d’un professionnel si les nuisances sonores sont diffuses. A l’aide d’un appareil spécifique qu’est le sonomètre, l’acousticien en bâtiment mesurera en premier lieu l’intensité des bruits perçus dans chaque pièce du logement.

Et pour information, dès que le chiffre obtenu franchit le seuil de 35 décibels A, la maison peut être qualifiée de mal isolée acoustiquement. Par la suite, cet expert identifiera les sources des pollutions sonores et vous conseillera alors sur les dispositifs d’isolation qui conviennent le mieux à la situation. En ce qui concerne les bruits qualifiés d’aériens comme ceux des avions, d’un train ou d’un camion, ce sont généralement les plafonds et les murs qui sont à revoir.

Concernant les bruits d’impact dont notamment la chute d’un objet, ce sont plutôt les planchers qui ne sont pas bien isolés. Et pour les nuisances sonores des équipements comme le ronronnement de la chaudière ou le roulement de la machine à laver, il faudra se pencher sur les portes et les fenêtres.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre